Mésopotamie, 2300 ans avant le Christ. Je suis né à Azupiranu, la ville du safran, une ville colorée, garnie de ruelles joyeuses qui se perdent dans les eaux troubles de l’Euphrate. Mon père ? Je ne le connais pas. Ma mère, la grande prêtresse, m’a donné la vie dans le plus grand secret. Ses frères vivent comme des nomades, dans les montagnes. Pour me protéger, elle m’a couché sur une corbeille faite de roseaux tendres, dont elle scella l’ouverture avec du bitume. Et puis, elle m’a déposé sur le grand fleuve. Ainsi prisonnier de mon cocon végétal. le grand fleuve m’emporta. C’est un puiseur d’eau du nom d’Aqqi qui me trouva, par hasard, en plongeant son seau dans les eaux boueuses. Il m’a recueilli, il m’a nourri, puis adopté, élevé, comme son fils. Il m’a enseigné son métier de jardinier. La déesse Ištar se prit d’amour pour moi et je suis devenu roi, mon règne a duré cinquante-six ans. Je suis Sargon Ier roi de Mésopotamie. J’ai inspiré le personnage der Moïse.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

CATÉGORIE

Ancien testament, Philosophie

Mots-clefs

,