Bien sûr que non ? Faire de Nietzsche un précurseur des nazis est une idée aussi stupide que d’en faire un précurseur de 68. Luc FERRY.


A lire sur le même sujet

Et aussi le crépuscule des idéaux : la référence sur l’origine du nazisme.


Ceux qui font de Nietzsche un nazi n’ont rien compris à sa philosophie. Michel ONFRAY.

Peut-être pas. Et si Hitler a offert ses œuvres complètes à Mussolini, c’est qu’il n’avait rien compris. Sûrement. Si sa sœur a adhéré au parti, c’est qu’elle n’avait rien compris non-plus. Bon. Après tout, peut-on faire d’un type qui n’aime que les puissants, un nazi ? Suffit-il de vouloir que les tarés, les faibles, les malades périssent pour être un nazi (généalogie de la morale) ? Détester, par dessus-tout, la démocratie, la pitié, la fraternité, ne fait pas non-plus de vous un nazi ? Faire de Socrate (crépuscule des idoles) un type enlaidi par le métissage, après tout pourquoi pas… Il ne supporte pas la contradiction (des sophistes) au sein de la cité et préfère de loin les donneurs d’ordres (les grands Hélenes), et alors ? En tout cas c’est rudement bien imité.

Le surhomme vu par HITLER
: « La création n’est pas terminée, du moins en ce qui concerne l’homme. Du point de vue biologique l’homme arrive nettement à une phase de métamorphose. Une nouvelle variété d’hommes commence à s’esquisser, dans le sens scientifique et naturel d’une mutation. L’ancienne espèce est déjà entrée dans le stade du dépérissement. Toute la force créatrice se concentrera dans la nouvelle espèce. Les deux variétés évolueront rapidement en divergeant dans des directions opposées. L’une disparaîtra, tandis que l’autre s’épanouira et dépassera de loin l’homme actuel. J’aimerais assez donner à ces deux variétés les noms d’Homme-Dieu et d’Animal-Masse. L’homme est amené à prendre la place de Dieu, telle est la vérité toute simple. L’homme est le dieu en devenir….Nous sommes les porteurs de torches, les pionniers d’une nouvelle humanité. Comprenez-vous maintenant le sens profond de notre mouvement national-socialiste ? Celui qui ne comprend le national-socialisme que comme un mouvement politique n’en sait pas grand chose. Le national-socialisme est plus qu’une religion : c’est la volonté de créer le surhomme. Ce que je veux c’est hâter par des moyens politiques cette indispensable sélection. Pour cela il me faut fonder un Ordre. Je sais que ma pédagogie est rude mais dans mes « burgs » de l’Ordre croîtra une jeunesse devant laquelle le monde tremblera….Je veux qu’elle ait la beauté des jeunes fauves. J’exigerai seulement de ces jeunes gens qu’ils aient la maîtrise d’eux-mêmes. Je veux un homme libre, un homme qui soit la mesure de toute choses, un homme créateur. Je veux créer l’homme-dieu, la figure splendide de l’être qui ne prend d’ordre que de lui-même. Voyez-vous, Rauschning, l’homme est en relation magique avec l’univers. La politique n’est pour moi que le premier plan d’un bouleversement gigantesque. Rien n’est stable, rien n’est figé pour l’éternité. Nous devons prêcher la « révolution éternelle ». Elle apportera à l’humanité, qui gravit un échelon nouveau tous les sept cents ans, l’affranchissement définitif. L’enjeu de la lutte, c’est la liberté des Fils de Dieu. C’est la révolution de la nouvelle aristocratie contre la masse. Nous ne connaissons pas encore notre propre création dans toute son ampleur mais nous avons cet avenir dans notre sang et nous le vivons. »

 


A lire sur le même sujet


Publicités

Joindre la conversation 8 commentaires

  1. Et si vous lisiez Nietzsche avant de juger son oeuvre ? Je dis ça parce que mine de rien, absolument rien de ce que vous dites n’y est. Vous pourrez à la limite trouver ça dans ce que la soeur de Nietzsche (nazie, et en sévère bisbille avec son frère pour cette même raison ; il la qualifiait de « venimeuse vermine ») a composé en piquant une phrase par-ci, une phrase par là. Pas chez Nietzsche. Ca serait quand même fort qu’un mec qui écrit : « C’est même une de mes ambitions que de passer pour le contempteur des Allemands par excellence. » (Ecce Homo) Et : « C’est en vain que j’y cherche une preuve de tact ou de délicatesse à mon égard. Des Juifs m’en ont témoigné, oui, mais jamais des Allemands. » Et : « C’est vraiment une société à vous faire dresser les cheveux sur la tête : Noll, Poll, Koll et Cie, tous les charmes, toutes les grâces Toutes les difformités s’y coudoient, il n’en manque pas une seule, même pas l’antisémite. »

    J'aime

    Réponse
    • Justement, je l’ai lu. Vous me reprochez de prendre une phrase par ci et par là et bien sûr vous faites la même chose. Je crois en fait que slon l’extrait, on peut faire de Nietzche un fachiste (Le cas Socrate par exemple), un européen avant l’heure, un ennemi des droits de l’homme…  

      J'aime

      Réponse
  2. Nietzsche est on ne peut plus clair concernant le nazisme : vous ne trouverez pas un passage qui va dans ce sens, à moins de devoir le tordre (comme l’a fait sa sœur). Hitler n’a pas offert les œuvres complètes de Nietzsche à Mussolini. Il lui a offert le pot pourri que la sœur de Nietzsche a écrit pour plier les textes de Nietzsche à l’idéologie nazie. La sœur de Nietzsche n’a pas « rien compris » : elle n’était tout simplement pas d’accord avec son frère, et vice-versa. Les rapports entre eux étaient exécrables, précisément parce qu’elle était nazie. Nietzsche décrit précisément ce qu’il entend par « volonté de puissance ». Et ça n’a strictement rien à voir avec ce que vous entendez par « puissance ». Il n’a jamais écrit que les faibles devaient périr, il n’a jamais écrit que les malades devaient périr, ni même les handicapés, et encore moins les juifs !!! La volonté de puissance n’est pas physique chez Nietzsche : c’est principalement la richesse en « vertus », la volonté de vivre, et l’aptitude à créer. Il ne critique pas même la fraternité : il critique la volonté d’égalité. Il ne critique pas le métissage : il en fait le terreau le plus fertile pour les « grands hommes ». Enfin bref : peut-être avez-vous ouvert un bouquin de Nietzsche, mais vous ne l’avez pas lu : vous y avez cherché ce que vous vouliez y trouver.

    J'aime

    Réponse
  3. Blog(fermaton.over-blog.com),No-25. -THÉORÈME NIETZSCHE. – Pourquoi ne rêves-tu pas ?

    J'aime

    Réponse

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

CATÉGORIE

Les Allemands, Nazisme, Nietzsche

Mots-clefs

, , , ,