Encore un voyage dans le temps ! me suis-je dit. Encore ce thème surexploité par la science-fiction (La machine à explorer le temps de WELLS, Retour vers le futur de ZEMECKIS…) ! Mais c’est du KING. Alors, j’ai acheté le pavé (mille pages). Et je n’ai pas été déçu, même si, selon moi, 200 pages auraient suffit.

L’histoire en deux mots

Jake EPPING, professeur d’anglais d’un banal XXIème siécle, se retrouve propulser dans les Fifties par un ami cuisinier à l’agonie. Avant de mourir, ce maître du Hamburger lui a fait promettre de sauver le meilleur des présidents que l’Amérique ait connu : John Fitzgerald Kenedy (JFK) et ainsi éviter la guerre du Vietnam.

Un voyage dans le temps, donc. Mais attention, ici point de boutons multicolores, de machines hérissées de compteurs et d’antennes, de DELOREAL, de couloirs spatio-temporels, de savants fous, non… Un simple « trou de lapin », au fond d’une remise, dans le sous-sol crasseux de Maître-hamburger permet de retourner dans le passé. Bien entendu, (et on retrouve ZEMECKIS), toute modification du passé entraine une modification du présent ! Alors, prudent, EPPING va faire quelques essais à blanc : Il va tuer un serial-killer (du pur Stephen KING avec ses chairs découpées à l’arme blanche), empêcher un accident de chasse, juste pour voir ce que ça donne… De retour parmi nous, armé de google, il examine les effets produits et s’émerveille devant les vies sauvées, les familles reconstituées…

Tout est prêt pour qu’Epping s’attaque enfin au gros morceau ! Doté des précieuses notes de feu son ami cuisinier, il parcourt, quatre années durant, le décor du futur (pour lui) assassinat, espionnant de près LEE HARVEY OSWALD.

L’affaire KENNEDY enfin élucidée ?

Stephen KING en profite pour traiter, à sa manière, le grand traumas de l’inconscient collectif américain : l’assassinat de Kennedy (il y a 50 ans).

EPPING va-t-il découvrir des éléments nouveaux ? Va t-on enfin savoir qui a tué le Président et pourquoi ? En d’autres termes, Stephen KING sait-il quelque chose ? Peut-être a-t-il lui-même emprunté dans le trou de lapin ?

On est un peu déçu. A part l’épouse de LEE (Marina) et le riche émigré russe (Georges De MOHRENSCHILDT), on ne côtoie aucun des personnages clefs du film d’Oliver STONE (JFK) qui constituent l’échafaudage soutenant sa théorie du complot :

  • Jim GARISON (le procureur convaincu de la théorie de complot) ;
  • Clay SHAW (l’agent caché de la CIA) ;
  • Jack RUBY (l’assassin de l’assassin) ;
  • David FERRIE (l’anti-castrique hystérique et homosexuel)…

Bref, il semble que KING n’en sache pas plus ou qu’il ne croit pas à la théorie du complot.

Le tableau de FIFTIES

L’intérêt du livre est donc ailleurs : l’immersion dans l’Amérique des Fifties, une époque particulière dans la nostalgie américaine, une époque où « on ne fermait pas la porte à clef » ; où « l’essence ne coutait rien » ; où la musique ressemblait à de la musique. Mais la nostalgie n’a t-elle pas la mémoire courte ? Car c’est aussi l’époque des usines crachant des fumées épaisses, de la ségrégation raciale, du sexisme,… KING n’a t-il pas cherché à démonter le mythe des Fifties ? Sans doute…

L’amour ou le président ?

Jake a du temps, beaucoup de temps. Alors, il va parcourir ces Fifies, sauter d’une ville à l’autre, d’une voiture à la suivante, parier sur les résultats sportifs pour mener un bon train de vie (le thème de Retour vers le futur II). Il va reprendre son métier de prof et devenir une star dans son école. Et bien entendu, il va tomber amoureux. Mais Sadie est une femme du passé, une femme virtuelle ! A-t-il seulement le droit de la mêler à son histoire ? Et puis, il a une mission à accomplir… Mais comment résister à l’amour ? Surtout lorsque autour de lui rôde un psychopathe, un ex qui manie le canif, comme EPPING la pédagogie.. Il y aura encore de la peau découpée et du sang qui coule…

EPPING sauvera le Président, mais pas Sadie qui prendra, dans la poitrine, la charge destinée à JFK. Qu’elles seront les conséquences du sacrifice pour le XXIème siécle ? La guerre sera-t-elle devenue hors-la-loi ?

EPPING saura-t-il résister à l’envie irrésistible de tout recommencer pour, cette fois-ci sauver aussi Sadie ?

Vous le saurez en vous plongeant dans les mille pages de KING…

Publicités

Joindre la conversation 1 commentaire

  1. Très bon article !

    J'aime

    Réponse

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

CATÉGORIE

Non classé

Mots-clefs