J’ai lu pour vous Le meurtre de Marylin – affaire classée de Darwin PORTER

Murder of Marylin - CLOSED CASEuCe livre, écrit comme un reportage d’Envoyé Spécial, propose une version alternative, et sulfureuse, des circonstances de la mort de Marylin MONROE. pour vous

Le meurtre de Marylin – affaire classée de Darwin PORTER

Titre anglais : murder of Marylin – closed case

Il nous replonge dans les années KENNEDY, des années marquées par la politique-spectacle, par la peur phobique du communisme (la crise des missiles de Cuba n’est pas très loin , ni l’opération calamiteuse de la CIA dans la baie des Cochons), une époque où la presse muselée fermait les yeux sur les nombreux écarts conjugaux du Président, le tout Hollywood étant, semble-t-il, passé dans son lit, sous les yeux résignés de son épouse Jackie.

On se souvient de Maryline entonnant, à l’occasion des 40 ans de John KENNEDY, le sensuel « Happy birthday Mister Président », mais on se souvient moins de ses dernières heures, des messages officiels sur les circonstances de sa mort, des zones d’ombre entourant son décès brutal. Darwin PORTER nous popose donc ses lumières.

La thèse du suicide, à l’époque (5 août 1962), fut vendu par la presse comme une évidence. Et depuis, c’est à dire depuis 50 ans (Maryline aurait aujourd’hui 86 ans !), on, en est resté là.

Darwin PORTER veut aller plus loin. Il creuse dans les fosses du passé pour déterrer les cadavres, écoute les vielles bandes magnétiques de la CIA et de la MAFIA pour découvrir les KENNEDY, notammen Bobby, sous un nouveau jour, et notamment mettre en évidence leurs liens avec la mafia et le décès de la star des stars !

Le meurtre de Marylin – affaire classée de Darwin PORTER

Dévastée par ses démêlés amoureux avec le Président John F Kennedy et son frère Bobby, la star de 36 ans auraient donc pris, ce 5 août 1962, des somnifères à très haute dose pour en finir avec la vie.

L’auteur, Darwin PORTER, un intime de la star, prétend que cette version officielle est un énorme mensonge.

En effet, pleine de projets, Maryline, selon ses (vrais) amis, n’avaient aucune raison de se donner la mort. En revanche, le clan KENNEDY, assoccié pour l’occasion à la mafia, en aurait eu de nombreuses !

Sam GIANCANA

Qui est donc ce Sam GIANCANA ? Un personnage central du livre, le parain de la mafia, qui depuis des années cherchent à contrôler le politiques pour mener à bien ses petits projets. Il aurait d’ailleur partagé avec le Président (John Fitzgerald KENNEDY) la magnifique Judith CAMPBELL.Judith CAMPBELL

Selon PORTER, 5 mafieux, travaillant pour Sam GIANCANA, auraient été enrôlés pour commettre le meurtre !

Et PORTER va plus loin : il a l’intime conviction que Bobby (le frère de John qui sera assassiné quelques années plus tard) aurait visité secrètement Marylin la veille de sa mort. Nul doute pour PORTER : Bobby serait directement impliqué dans l’affaire !

Bobby (qui sera lui-aussi assassiné) était alors Attorney General, c’est-à-dire le ministre de la justice de son frère.

Sale affaire pour la presque-royal family américaine.

Trois fois mariées, Maryline était tombée raide-dingue du Président (John). La star choqua le monde entier par sa langoureuse interprétation de « Happy Birthday » à l’occasion de l’anniversaire du Président, vêtue d’une robe si serrée qu’elle ne pouvait laisser personne indifférent, ouvrant la porte aux imaginations les plus débridées…

Pourtant, les amours ne durèrent qu’un temps et ce fut Robert, frère du président et ministre de la justice, qui prit le relai. Voulut-il protéger son frère ? En tout cas, il tomba à son tour dans les filets de l’actrice et lui promit de quitter sa femme…

Mais quelques mois avant sa mort, subitement, il arrêta de répondre à ses coups de téléphone et ses nombreuses lettres. Pourquoi ? Que s’était-il donc passer ?

Fut-ce en raison de la relation furtive de Maryline avec le plus jeune frère KENNEDY (Ted) ?

En tout état de cause, Ted mit en garde le clan KENNEDY :  Maryline commençait à raconter partout qu’elle allait convoquer la presse pour tout révéler, les amours du président et ses liens avec la mafia !

On sait aujourd’hui que, comme son amant occasionnel, le crooner Frank SINATRA, Maryline fut, par le passé, empêtré elle-aussi dans les tentacules de la pieuvre après avoir couché avec l’homme de main de Sam GIANCANA : Johnny ROSSELLI.

Johnny ROSSELLI

Ce fut ce dernier qui obtint à Maryline son premier contrat hollywoodien en 1947. En retour, il espérait qu’elle pourrait séduire, pou le compte de la mafia, des hommes d’influence.Johnny ROSSELI

Il avait rencontré Maryline, pour la première fois, alors qu »il n’était qu’adolescent. Il la vit furtivement se déshabiller lors d’un essayage d’un bikini à la mode dessiné par sa mère. Déjà ROSSELLI se méfiait de son caractère volage :  “ Elle faisait des déclarations dangereuses, sans réaliser qu’elle jouait dans la cour des grands. »

Jeanne Carmen,

L’amie fidèle de Maryline, l’actrice Jeanne Carmen, raconta à l’auteur que Maryline se considérait trop célèbre pour être vulnérable. « Après la mort de Maryline, Jeanne CARMENROSELLI ordonna à Jeanne de quitter la ville. Elle rejoint l’Arizona, abandonna sa carrière et travailla comme serveuse. Elle était terrorisée ».

Judith Campbell Exner

Le Président KENNEDY eut aussi des démêlés avec la Mafia. Il partagea en effet avec GIANCANA la sulfureuse Judith Campbell Exner. Déjà son père Joe KENNEDY avait utilisé les services de la mafia pour le faire élire en achetant des voix.

La CIA

PORTER affirme que la Mafia et la CIA travaillaient ensemble pour lutter contre les ennemis de l’Amérique. Ils utilisèrent là-aussi Maryline ; elle aurait été poussée dans les bras du leader soviétique de l’époque : Nikita KHROUTCHEV, l’homme inspiré qui proposa à CASTRO de construire à Cuba des rampes de lancement de missiles nuclaire.  Elle aurait été aussi impliquée (!!!) dans une tentative de meurtre du Président cubain : Fidel CASTRO !

Maryline avait toujours des projets

Marilyne fut mise sur écoutes (par la CIA, la mafia les Kennedy et même la FOXD ) et les espions récoltèrent de nombreuses informations notamment sur ses affaires amoureuses. Dans les mois précédents sa mort, elle devint erratique en raison de sa consommation excessive de somnifères dilués dans du champagne. Elle racontait qu’elle était enceinte, mais ne savait pas de qui : Robert, John.. ? Elle considéra également deux propositions de mariage, la première d’un ancien mari Joe DiMaggio et la seconde du mexicain Jose Bolanos.

Malgré les mauvaises critiques de son dernier film, elle avait d’autres projets, des contrats  à honorer avec Hollywood, ainsi qu’une proposition de show à Las Vegas.  » Dans les dernières heures, elle organisait encore des plans avec Marlon BRANDO . » écrit PORTER. Ce derneir s’interoge donc. Pourquoi cette femme comblée aurait-elle voulu mourir ?

Les dernières heures

Peter LAWFORD (le mari de Pat KENNEDY et lui-même acteur) aurait affirmé que Marylin avait du mal à parler lorsqu’il l’eut au téléphone, la veille de sa mort. « Ce n’est pas vrai ! » prétend PORTER : d’autres interlocuteurs jurent le contraire.le meurtre de maryline MONROE

Le plus étonnant fut l’affirmation de Bobby KENNEDY, selon laquelle il n’était pas en Californie le jour de sa mort. « Il fut pourtant pris en photo à San ­Francisco et prit un vol pour L.A. où il fut aperçut par de nombreuses personnes ».

PORTER affirme que Marylin eut recours à des détectives privés pour truffer sa maison de micro et conserver ainsi des enregistrements des conversation avec le Président notamment. Dans l’après-midi du 4 août, les micros enregistrèrent une discussion agitée entre Maryline et Bobby.

PORTER prétend que ROSELLI se rendit chez Marilyne vers 10 heures du soir le 4 août. Il laissa, en partant, la porte ouverte… pour les cinq hommes de main, qui arrivèrent sur place quelques heures plus tard : “Se glissant derrière Marilyne, l’un des hommes sortit un chiffon chloroformé de son sac. Le chiffon fut plaqué sur son nez et sa bouche. GINCANA donna des ordres pour que son corps ne soit pas mutilés. »

Marilyn fut transportée dans le cottage des invités, dans le jardin, à l’abri des micros. Là, on lui administra de force les barbituriques. Ce fut l’arrivée du gardien qui mit les hommes de main en fuite. Qu’arriva-t-il pendant les heures qui suivirent ?

PORTER semble savoir que que des pubicistes d’Hollywwod ainsi que des médecins furent appelés bien avant la police, à 4 h 25 du matin. Durant l’intervalle entre la mort et l’arrivée de la police, Maryline fut retirée du cottage et placée sur son lit.

Ensuite, LAWFORD arriva. PORTER prétend qu’il vida le contenu des classeurs de Maryline. Parmi les objets qui disparurent, on peut notamment citer son agenda rouge.

Jack CLEMMONS fut le premier officier de police à arriver sur la scène du crime à 4 h 30. « Ce que je vis me fit penser à une scène de crime. Son corps avait été arrangé de manière artistique. C’était évident qu’il s’agissait d’une mise en scène. Ses jambes étaient parfaitement arrangées, comme si elle était prête à poser pour un calendrier de nus. J’avais déjà vu de nombreuses scènes de suicide, notamment lorsque la victime avait absorbé des barbituriques. Dans les dernières minutes avant de perdre connaissance, la victime ressent de fortes douleurs et se contorsionnent. »

CLEMMONS fut remplacé par d’autres officiers et on lui demanda de garder le silence.

Le récit de PORTER est convaincant. Mais comme toujours, le doute subsiste :  » je suis allé à la rencontre d’amis de Maryline, beaucoup étaient mourants et n’avaient, en conséquence, pas grand chose à perdre. Maintenant,  c’est au lecteur de se faire son opinion, notamment sur celui qui a payé pour ce crime… »

L’affaire ne me semble pas si classée que ça…

Murder of Marylin – CLOSED CASE

Publicités

Un commentaire sur “J’ai lu pour vous Le meurtre de Marylin – affaire classée de Darwin PORTER

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :