J’ai lu pour vous 1984 de Georges ORWELL

Afficher l'image d'origine
1984 – ORWELL

J’ai lu pour vous 1984 de Georges ORWELL

Écrit en 1948, par Georges ORWELL, 1984 dénonce les totalitarismes du XXème siècle.

En utilisant la forme du roman noir,  Georges ORWELL décrit OCEANIA, une société imaginaire, totalitaire, qui a intégré et même dépassé les outils d’oppression inventés par ses illustres aînés que furent le Nazisme et le Communisme.

OCEANIA atteint une quasi-perfection dans l’art de soumettre les foules.

1984 de Georges ORWELL

Winston SMITH est un fonctionnaire du parti extérieur. Ce parti est une sorte de classe intermédiaire, située entre :

  • le parti intérieur (le cerveau d’Océania) ;
  • et les prolétaires (les esclaves).

Winston SMITH travaille au ministère de la Vérité, dont la principale fonction est de mentir au peuple, en falsifiant l’histoire pour la rendre compatible avec la doctrine du Parti.

Afficher l'image d'origine
Big brother is watching you – 1984 Georges ORWELL

La surveillance des foules

Comme chacun, Winston SMITH est sous l’œil inquisiteur de Big-Brother, le dictateur que personne n’a jamais vu (à part sur les écrans), mais dont tout le monde se méfie. Car « Big-Brother is watching you ! ». Big-Brother utilise pour cela des Télécrans qui envahissent la sphère privée, comme la sphère publique.

La fin des idéaux

Les pensées subversives (et donc dangereuses) de Winston nous permettent de comprendre l’objectif du parti intérieur : on l’apprend vers la fin du livre, le pouvoir est pour le parti la seule fin. Il n’est pas un moyen pour atteindre un quelconque idéal . Le Parti veut le pouvoir pour ce qu’il est et rien d’autre. Le bonheur, l’égalité, tous les idéaux pour lesquels un démocrate est prêt à se battre,  n’ont pas leur place dans le programme du parti.

Pour atteindre son but, le parti se cache sous le masque de Big-Brother, dont le visage est affiché sur tous les murs. Il est ainsi le point focal, l’incarnation du Parti.

Réécriture de l’histoire

Toutes les réussites, comme les victoires contre un mystérieux ennemi, sont attribuées à Big-Brother. Tout échec est effacé des archives par Winston et ses collaborateurs du Ministère de la vérité. Le Parti réécrit ainsi en permanence l’histoire et fait avaler au peuple les plus gros mensonges en utilisant la terreur comme instrument politique.

Afficher l'image d'origine
Ministère de la vérité – John HURT 1984

1984 de Georges ORWELL

La délation généralisée

Résultat de recherche d'images pour "1984 orwell film"
John HURT – 1984

Les enfants sont entraînés, dès leur plus jeune âge, à la délation. On ne peut se fier à personne, ni à son voisin, ni à sa femme et encore moins à ses propres enfants. Comme durant le régime soviétique, rien ne garantit une totale immunité : même un membre du Parti, même un fonctionnaire zélé travaillant d’arrache-pied à la réussite du Parti ne sont complètement à l’abri d’une dénonciation, calomnieuse ou non, peu importe. La sentence est alors la prison et la torture ! Le régime Nazi n’allait pas si loin : être membre du parti nazi garantissait une certaine sécurité. Ce n’était pas le cas sous le régime soviétique. La peur est ainsi la meilleure assurance du parti pour se maintenir au pouvoir.

Nous avons coupé les liens entre l’enfant et les parents, entre l’homme et l’homme, entre l’homme et la femme. Personne n’ose plus se fier à une femme, un enfant ou un ami. Mais plus tard, il n’y aura ni femme, ni ami. Les enfants seront, à leur naissance, enlevés aux mères, comme on enlève les œufs aux poules.1984. Georges ORWELL.

1984 de Georges ORWELL

La torture comme instrument du pouvoir (de la Police de la Pensée)

Comment un homme s’assure-t-il de son pouvoir sur un autre, Winston ? Winston réfléchit :  En le faisant souffrir ! répondit-il. Exactement. En le faisant souffrir. L’obéissance ne suffit pas. Comment, s’il ne souffre pas, peut-on être certain qu’il obéit, non à sa volonté, mais à la vôtre? Le pouvoir est d’infliger des souffrances et des humiliations. Le pouvoir est de déchirer l’esprit humain en morceaux, que l’on rassemble ensuite sous de nouvelles formes que l’on a choisies. Commencez-vous à voir quelle sorte de monde nous créons? C’est exactement l’opposé des stupides utopies hédonistes qu’avaient imaginées les anciens réformateurs. Un monde de crainte, de trahison, de tourment. Un monde d’écraseurs et d’écrasés, un monde qui, au fur et à mesure qu’il s’affinera, deviendra plus impitoyable. Le progrès dans notre monde sera le progrès vers plus de souffrance.  1984. Georges ORWELL.

1984 de Georges ORWELL

La réécriture de l’histoire

Pour que le pouvoir soit total, la parti supprime toutes les références au passé : l’esprit critique doit être effacé. Sans référence historique, l’homme ne se rend plus compte qu’il est dans un état complet de soumission, d’obéissance totale. Pour lui, il n’existe pas d’alternative, pas d’autre système, aucune autre société possible. C’est ce que dénonçait La Boétie dans son Discours sur la servitude volontaire .

Nous écrasons déjà les habitudes de pensée qui ont survécu à la Révolution. 1984. Georges ORWELL.

Suppression de l’esprit critique

Bien entendu, l’éducation des enfants est essentielle On retrouve les recettes utilisées par les Nazis (Jeunesses Hitlériennes) ou par l’État Islamique (DAECH), dans la manière d’endoctriner les enfants. Sans esprit critique, avec une seule vérité en tête (celle du Parti), les enfants ne sont plus que des automates obéissants, capables de dénoncer leurs propres parents (ou de se faire exploser dans une école).

Appauvrissement de la langue

Le Parti travaille également à l’appauvrissement de la langue pour que l’individu ne puisse plus formuler d’idée complexe, contraire au dogme. La Novlangue ne permet plus d’exprimer une opinion, seulement des faits.

La monade

Afficher l'image d'origine
John HURT – 1984

Les individus sont isolés les uns des autres : l’individu isolé est faible, incapable de développer une stratégie susceptible de remettre en cause la légitimité du pouvoir.

Dès son article II, la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen de 1789 évoquait le droit à l’association. Elle le reconnait comme un moyen de conserver les droits naturels et imprescriptibles de l’homme. Sans association, pas de liberté. Big Brother l’a bien compris.

1984 de Georges ORWELL

Suppression de l’individualité

Comme on le trouvait chez les Nazis ou les Communistes, l’uniformité fait partie des instruments du Parti. Il y a bien sûr les uniformes. Mais OCEANIA va bien au-delà. Le SEXE est ainsi banni, car objet de désir et détourne les individus du Parti. La sexualité ne doit avoir plus qu’une seule fonction : la reproduction, mécanique, asexuée, sans plaisir.

Afficher l'image d'origine
John HURT – 1984

L’instinct sexuel sera extirpé. La procréation sera une formalité annuelle, comme le renouvellement de la carte d’alimentation. Nous abolirons l’orgasme, nos neurologistes y travaillent actuellement. Il n’y aura plus de loyauté qu’envers le Parti, il n’y aura plus d’amour que l’amour éprouvé pour Big Brother.  1984. Georges ORWELL.

On interdit également les petits plaisirs individuels : le rire, la joie. Toute émotion doit être tournée exclusivement vers le Parti :

Il n’y aura ni art, ni littérature, ni science. Quand nous serons tout-puissants, nous n’auront plus besoin de science. Il n’y aura aucune distinction entre la beauté et la laideur. Il n’y aura ni curiosité, ni joie de vivre. Tous les plaisirs de l’émulation seront détruits. Mais il y aura toujours, n’oubliez pas cela, Winston, Il y aura l’ivresse toujours croissante du pouvoir qui s’affinera de plus en plus. Il y aura toujours, à chaque instant, le frisson de la victoire, la sensation de piétiner un ennemi impuissant. Si vous désirez une image de l’avenir, imaginez une botte piétinant un visage humain… éternellement. 1984. Georges ORWELL.

1984 de Georges ORWELL

L’ennemi extérieur fédérateur

Rien de mieux pour museler un peuple qu’un ennemi extérieur : Big-Brother apparaît ainsi comme un protecteur, comme le dernier rempart avant le chaos. La haine est tournée vers l’extérieur, vers cet ennemi imaginaire, au-delà des frontières. Big-Brother devient un élément fédérateur, derrière lequel le peuple se regroupe. Tous les régimes totalitaires ont inventé un tel ennemi :

  • pour Hitler : les Juifs, les Communistes ou les Slaves menaçaient le sang allemand ;
  • pour Staline : le grand Satan était américain
  • pour kim jong un : la terre entière est l’ennemi ;
  • pour DAECH : c’est l’occident et les Chiites.

Il n’y aura plus de rire que le rire de triomphe provoqué par la défaite d’un ennemi. 1984. Georges ORWELL.

Le Travail pour enchaîner le peuple

En abrutissant le peuple par le travail, on le fatigue suffisamment pour lui ôter toute velléité de rébellion. On peut le surveiller par la hiérarchie. Le travail est une police.

1984 de Georges ORWELL

Conclusion

1984 est un petit manuel pratique pour apprenti dictateur. Il propose les meilleures recettes d’un système oppresseur parfait, qui n’a pas d’autre objet que de se survivre à lui-même. Il y a quelque chose d’absurde dans cette société, où tout est organisé pour la réussite d’un Parti qui n’est qu’une entité virtuelle, constituée certes d’individus, mais qui sont tous essorés, lessivés, prisonniers d’eux-mêmes ; un système où le bonheur individuel est interdit où le seul idéal acceptable ne concerne pas les hommes.

L’ancienne civilisation prétendait être fondée sur l’amour et la justice, la nôtre est fondée sur la haine.. Dans notre monde, il n’y aura pas d’autres émotions que la crainte, la rage, le triomphe et l’humiliation. Nous détruirons tout le reste.  1984. Georges ORWELL.

Afficher l'image d'origine

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :