La SUISSE : usine mondiale de blanchiment d’argent sale

helvètes.jpgComment peut-on tolérer la Suisse, État-voyou qui met à la disposition de tous les truands de la terre, trafiquants d’armes, de drogues, mais aussi des honnêtes contribuables (qui rêvent de banques idéales) soucieux de mettre quelques économies de côté, surtout si elles échappent au fisc. Je reviendrai sur ces faux-gentils du showbiz un peu plus loin.

Avec ces tours de passe-passe bancaires, ces machines industrielles à laver de l’argent sale qui créent chez nous :

  • de la traite des mineurs ;
  • de la prostitution à grande échelle ;
  • des ravages chez nos jeunes accros aux drogues dures ;
  • des supermarchés d’armes de guerre dans nos banlieues;

nos amis Helvètes, sereins, pleins de bonne conscience, sans état d’âme, pavoisent en arborant un niveau de vie qui ferait pâlir de jalousie un Américain !

Comme je le dis souvent, si ça continue, faut que ça cesse, sinon ça va continuer comme d’habitude…

A quand l’interdiction de ces paradis fiscaux ; car la suisse n’est bien entendu pas la seule à procéder à ces manœuvres criminelles. Rien qu’au sein de l’Union européenne, on peut citer l’Autriche et le Luxembourg qui font de même.

L’histoire du secret bancaire

Tout ça, c’est la faute de LOUIS XIV. Alors qu »HENRI IV, dans sa grande sagesse et surtout pour mettre un terme aux guerres de religions qui ravageaient alors la France, avait pris l’Édit de Nantes qui instaurait la liberté de culte pour chacun, le ROI SOLEIL, dans sa grande stupidité religieuse, cru intelligent de révoquer le même édit, boutant ainsi les Protestants, alors persécutés, hors de France. Ils se réfugièrent pour la plupart en Suisse, avec leur argent.

Mais LOUIS XIV n’était pas que stupide : c’était aussi un piètre guerrier. Et pour faire la guerre, notamment aux Pays-Bas, il avait besoin d’argent, beaucoup d’argents. Il se mordit les doigts en pensant à tous ces louis d’or qui avaient passé la frontière. Heureusement pour lui, les Protestants n’étaient pas rancuniers. Ils acceptèrent de prêter de l’or au Roi de France, considérant que le commerce n’avait que faire de la morale.

De son côté, le ROI SOLEIL n’avait pas envie que cela se sache. Il fallait donc monter un système garantissant l’anonymat des préteurs : le secret bancaire. Louis XIV n’empruntait pas aux Protestants mais à des clients de banques suisses dont le compte était numéroté.

En 1934, la SUISSE vota finalement une loi imposant le secret bancaire. toute banque qui ne respecte pas ladite loi encoure plusieurs centaines de milliers de francs suisses d’amende et jusqu’à trois ans de prison.

Voilà qui séduit, bien entendu, toues les mafias du monde qui vinrent déverser sur Genève leurs liasses de billets ensanglantées…

Les faux-gentils

HELVETIUS avait raison : l’intérêt se cache partout, même chez le plus désintéressé. Même chez celui qui rêve d’une banque honnête !

Mais qu’est-ce donc que l’évasion fiscale ? C’est de l’argent bien sûr que l’on soustrait au fisc. de largement qui aurait dû rejoindre les caisses de l’État pour financer, par exemple, la sécu et qui, en lieu et place,reste dans les poches des faux-gentils gavés de millions qui roulent ainsi en Porches en nous polluant nos villes.

Or, si ces faux-gentils gagnent beaucoup d’argent, c’est aussi grâce à la République, à l’enseignement qu’ils ont reçu, aux soins qu’on leur a prodigués, aux aides de toutes sortes dont ils ont bénéficiées, aux salles de spectacles mis à leur disposition, aux routes qu’ils ont empruntées,.. On leur demande en retour de participer à l’effort général à hauteur de leurs (immenses) moyens. Mais non, c’est trop demandé… Ils préfèrent rêver d’une banque idéale, une baque honnête qui leur ferait gagner encore plus d’argent…

Être né sous le signe de l’Hexagone, on ne peut pas dire que ce soit bandant. Renaud SECHAN

L’article du monde

Gad Elmaleh, Jacques Dessange et Arlette Ricci, héritière de Nina Ricci, figurent sur la liste des nombreux Français ayant eu un compte dans la filiale suisse de HSBC, dont une partie plus importante sera publiée lundi 9 février. Ces trois personnalités illustrent les différents profils qu’a pu rencontrer l’administration fiscale lorsqu’elle a exploité le fichier.

Gad Elmaleh

Le nom de Gad Elmaleh est sans doute l’un des plus connus parmi les Français figurant sur la liste des clients de la banque. Le comédien n’a jamais répondu aux sollicitations du Monde, malgré de multiples relances.

Récemment vu dans une pub où il imaginait sa banque idéale, l’humoriste disposait à Genève d’un compte faiblement approvisionné – avec un peu plus de 80 000 euros entre 2006 et 2007. Selon nos informations, M. Elmaleh aurait régularisé sa situation auprès du fisc français.

Jacques Dessange

Jacques Dessange, fondateur éponyme de l’empire de la coiffure, fait partie des clients qui ont accepté de régulariser leur situation après avoir fraudé le fisc en dissimulant de l’argent en Suisse ou derrière des sociétés écrans. Le coiffeur, aujourd’hui âgé de 89 ans, possédait un compte dans la filiale suisse de HSBC, sur lequel il a eu jusqu’à 1,6 million d’euros entre 2006 et 2007, selon les fichiers auxquels Le Monde a eu accès.

Ce compte, non déclaré, était lié à une société écran au Panama. Contacté par l’administration fiscale après qu’elle a récupéré les fichiers, il a régularisé sa situation et a payé une amende au fisc.

Arlette Ricci, héritière de Nina Ricci

Arlette Ricci est la petite fille et l’héritière de Nina Ricci, fondatrice de la maison de couture du même nom. Elle a toujours démenti avoir fraudé le fisc. Les montants importants et son absence de coopération avec l’administration devraient l’amener devant les juges le 16 février.

Mme Ricci est accusée d’avoir dissimulé au fisc français 18,7 millions d’euros, notamment par l’entremise de sociétés écrans au Panama. Son avocat, Jean-Marc Fedida, dénonce une procédure biaisée.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :