timbuktu.jpg

J’ai vu pour vous Timbuktu d’Abderrahmane Sissa  ko et Kessen Tall. Rien n’est dit, mais si l’on se réfère au tire, nous sommes à Tombouctou, au nord du Mali, probablement en 2012, durant lapériode de la montée en puissance des groupes djihadistes dans la région (AQMI, Ansar Eddine), avant l’intervention française (opération SERVAL en janvier 2013) qui chassera ces groupes plus au nord.  Un film extraordinaire (au sens étymologique du terme).

Rien n’est dit, mais si l’on se réfère au tire, nous sommes à Tombouctou, au nord du Mali, probablement en 2012, durant la période de la montée en puissance des groupes djihadistes dans la région (AQMI, Ansar Eddine), avant l’intervention française (opération SERVAL en janvier 2013) qui chassera ces groupes plus au nord.

J'ai vu pour vous Timbuktu d'Abderrahmane Sissako et Kessen Tall

Le film est un un hymne à la tolérance, à l’intelligence, à l’humanité incarnée par un couple de touareg rayonnant, Kidane et Satima, et de leur perle de fille qui a choisi de planter leur tente au paradis. Tout ici inspire le repos, l’harmonie : la douce brise venue du désert qui balayent les dunes, qui fait vibrer les rares acacias ; les eaux peu profondes, presque immobiles du fleuve qui nourrit la famille du pécheur et abreuve les bêtes; et puis la musique de Kidane ; les tapis épais sur lesquels la famille laisse le temps s’écouler. On vit au rythme du soleil, loin de la ville et de ses tentations, et on se contente des bienfaits que la nature donne, un peu de lait, la viande du troupeau.

Et puis, une troupes de pieds nickelés débarquent en 4×4 TOYOTA. Armée de kalachnikovs, elle prend possession de la ville et bien entendu impose sa vision du monde, à l’opposé exacte de celle de Kidane et Satima. Elle parle de justice (de Dieu), de paix (de Dieu) mais ne s’exprime que par l’intolérance, la violence et le meurtre.

On a à faire probablement à des djihadistes d’AQMI, qu’Abderrahmane Sissako présente comme des apprentis, qui improvisent leur violence au gré des évènements. C’est d’abordd un motard qui se débat avec son engin pétaradant pour véhiculer un porte-voix en mal d’inspiration et qui finit par faire tourner en boucle un discours ridicule :  » il est interdit de faire de la musique ! il est interdit de fumer ! Il est interdit de faire de la musique et aussi de fumer… et de jouer au football. » Le personnage de la sorcière intègre à elle-seule tous les interdits : elle n’est que couleurs, extravagance, chants et joie de vivre.

On est invité au débat footballistique entre trois djihadistes français qui se disputent sur les mérites respectifs de MESSI et de ZIDANE. Et au tournage pitoyable d’un clip de propagande où l’on sent bien que l’ex-rappeur belge n’est pas convaincu par la violence de son nouveau vocabulaire. Le djihadiste fume en cachette. Bref, ça respire la bêtise. Mais une bêtise meurtrière. Tous les pouvoirs sont concentrés dans les mains d’un chef, à la fois prescripteur (il fait la loi), juge et exécuteur. MONTESQUIEU a bien montré dans l’Esprit des lois qu’une telle organisation, où les pouvoirs législatifs, judiciaires et de police sont dans les mêmes mains, conduit fatalement à une dictature.

Un couple de musiciens, qui au passage nous livre une musique d’une exceptionnelle douceur, est arrêté par des brutes ignorantes, conduit devant ce chef qui les condamne au fouet. La belle ne cessera jamais de chanter, même face à se bourreaux. Et puis ça lapide…

Kidane et Satima vont être confrontés à cette culture de la terreur. Ils opposeront la non-violence, la dignité, l’amour du prochain aux brutes épaisses, essorées de toute intelligence.

Finalement il n’est pas nécessaire d’en dire plus. Les Djihadistes s’excluent eux-mêmes, se décrédibilisent par leur crétinisme, leurs oreilles bouchées à toute logique, leurs décisions irrationnelles qui n’amènent dans les sables du désert que de la douleur. Ils sont à vomir.

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

CATÉGORIE

cinéma

Mots-clefs

,