20130801 usa 2013 110Rapport de l’ADEME n°38 du 22 janvier 2014. Après la forte percée des préoccupations environnementales en 2007, les préoccupations économiques reviennent sur le devant de la scène.

Pour autant, l’environnement n’a pas disparu de l’esprit des Français, qui donnent une place importante à la question du changement climatique et expriment des attentes fortes dans le domaine des économies d’énergie.

Par ailleurs, ils développent de nouvelles pratiques de consommation qui pourraient avoir des incidences positives sur l’environnement. L’ADEME dispose de données régulières sur les pratiques et l’opinion des Français au sujet des questions environnementales (voir Focus 1 en page 6). Elles permettent d’observer les tendances et les évolutions des opinions et des comportements.

Ce numéro de Stratégie&Études présente les principaux résultats des enquêtes effectuées en 2012 et 2013. LA CRISE ÉCONOMIQUE RELÈGUE LES PRÉOCCUPATIONS ENVIRONNEMENTALES DES FRANÇAIS AU SECOND PLAN

Les Français expriment des craintes croissantes vis-à-vis de leur situation économique. Le baromètre IPSOS pour l’ADEME montre ainsi que 47 % des Français craignent de « manquer d’argent, vivre dans la misère » (+14 points en quatre ans). La perception du risque de « perdre son travail » ou encore de « perdre son logement » augmente fortement (respectivement +8 et +10 points entre 2006 et 2010).

Parmi les problèmes de société qui les préoccupent, le sujet du chômage reste très prégnant depuis 2008 : en 2012, 76 % des ménages le citent comme un problème important.

La pollution apparaît comme une question moins essentielle (35 %) et reste bien en deçà de son niveau record de début 2007 (65 %).

La crise économique cristallise donc les principales inquiétudes des ménages. L’environnement reste un objet d’intérêt pour les Français

Malgré tout, les Français restent sensibilisés aux questions d’environnement. La moitié des personnes interrogées ont une idée précise de ce que « développement durable » signifie. Connue par seulement un tiers des Français en 2004, l’expression se popularise à l’occasion de la première phase du Grenelle de l’environnement puis le concept se diffuse progressivement.

Pour en savoir plus

 

les préoccupation des français en graphique

les préoccupation des français en graphique

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

CATÉGORIE

Ecologie

Mots-clefs

,