Des centaines de scientifiques ont mis leur travail en commun pour cartographier un quart de notre Univers ! Le résultat ? Un cube de 650 milliards d’années lumières de côté  contenant 1.2 millions de galaxies. Pour quelle raison un tel travail ? Pour mesurer l’énergie noire de l’Univers !

Matière noire – énergie noire

L’univers a 13 milliards d’années. Il s’est formé, selon le modèle standard, à partir d’un Big-Bang,  suivi d’une rapide inflation et d’un refroidissement qui a permis la stabilité de la matière « ordinaire » faite d’atomes.Cette matière ordinaire ne représente toutefois que 5% de la matière « visible » de notre Univers. Le reste, comme le veut la théorie, est constitué de « matière noire », une masse lente qui a été conjecturée par les chercheurs pour rendre cohérent le modèle standard.  Un autre morceau invisible serait constitué de la fameuse énergie noire qui constituerait, quant à elle, 70% de la matière et serait responsable de l’expansion de l’Univers en agissant comme une anti-gravité (qui elle a tendance à rapprocher les objets entre-eux) !

La découverte de l’expansion de l’Univers est récente (Hubble). Celle-ci d’ailleurs s’accélère. Einstein, qui avait présupposé un Univers immobile, dut introduire dans ses calculs une constante cosmologique pour contrecarrer l’effet de la gravité qui devrait, en toute rigueur, conduire à une contraction de l’Univers.

Cartographier l’Univers

Cette carte a permis de mieux définir l’énergie noire qui s’est alors révélé cohérente avec la constante d’Einstien.
Pour l’établir, les scientifiques se sont basés sur une collecte de données s’étalant sur une dizaine d’années, venant d’institutions affiliées au Sloan Digital Sky Survey III’s Baryon Oscillation Spectroscopic Survey (BOSS). Ils se sont appuyés sur le rayonnement fossile, le bruit de fonds venant des premiers moments de l’Univers (400 000 ans). Ce rayonnement fossile a laissé une empreinte sur la distribution des galaxies telle qu’on la voit aujourd’hui et aussi sur la distance qui les sépare. Mesurer ce rayonnement à travers l’histoire est une façon de mesurer directement le taux d’expansion de l’Univers.

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

CATÉGORIE

Astrophysique