Mille ans avant le Christ, Jérusalem était à son apogée. Le Royaume était riche et, disait-on, son Temple construit par l’architecte HIRAM pour le compte de Salomon, roi des Juifs   abritait un trésor : plusieurs tonnes d’or pur !

Afficher l'image d'origine

Le jugement de Salomon par Poussin

Nabuchodonosor, Roi de Babylone, fut le premier destructeur du Temple,  en 586 avant JC. Les Juifs furent déportés (ils en profitèrent pour écrire la Torah) puis, libérés par Cyrus le Perse en 536 avant JC,  revinrent en Israël,.

Un second temple fut alors reconstruit par Zorababel et consacré à Salomon. Il devint le lieu de culte du judaïsme. Il fut agrandi par Hérode-le-grand,  puis détruit définitivement par les Romains de Titus en 70 après JC. Le mur des lamentations est le dernier vestige qui nous reste aujourd’hui.

Afficher l'image d'origine

Le mur des lamentations

Où est passé le trésor du Temple ?

Des Romains aux Wisigoth

Titus aurait transféré à Rome la majeure partie du trésor.

Afficher l'image d'origine

Arc de Triomphe de Titus à Rome où l’on voit nettement le chandelier à 7 branches et l’Arche d’Alliance

Mais tout empire ayant une fin, le romain n’échappa pas à la règle : en 410, Alaric le Wisigoth prit Rome avant de perdre la vie. Ses soldats ramenèrent le trésor en Gaule, du côté de Toulouse.Des écrits conservés au Vatican de saint Ambroise, l’évêque de Milan, confirmeraient cette théorie. Ce dernier aurait indiqué aux Wisigoth la région de Razés, dans le sud de la Gaule, un endroit sûr pour cacher le trésor…

Sous l’impulsion de Mérovée (qui donna son nom à la dynastie mérovingienne) et surtout de Clovis, la Gaule devint un royaume Franc. Les Wisigoths  furent repoussés plus au sud, vers la péninsule ibérique en laissant derrière eux le fameux trésor, dissimulé dans les régions montagneuses,  dans la région de Razès à Renne, connue aujourd’hui sous le nom de Rennes-le-château : à l’endroit exact indiqué par saint Ambroise !

Où est passé le trésor du Temple ?

Des Wisigoth aux Cathares

En 1050 la région de Toulouse et de Carcassonne bascula dans le Catharisme, cette déviation du dogme catholique qui voulait que Jésus ne fut pas « incarné », mais réellement le messager de Dieu, inaccessible à l’homme.Les Cathares auraient hérité du trésor du Temple.

Afficher l'image d'origine

Montségur

Le Catharisme fut qualifié d’hérésie par le Vatican qui engagea sa fameuse croisade contre « les Albigeois ». La dernière place forte de Montségur tomba en 1244.

Curieusement, alors que la chute paraissait imminente, les Croisés accordèrent aux assiégés une trêve de 15 jours, sans doute pour leur laisser une chance d’abjurer leu foi.  On aurait alors vu des Chevaliers Cathares (les Parfaits) s’échapper avec des parchemins et des objets précieux. Les Parfaits restants furent brûlés vifs.

Où est passé le trésor du Temple ?

Des Cathares aux Templiers

Peu de temps après, la première croisade fut décidée par Urbain II. Godefoy de Bouillon prit Jérusalem en 1099.  Il créa l’ordre du Temple (les Templiers) qu’il installa à l’emplacement de l’ancien temple du roi Salomon, sous la mosquée Al Aqsa.

Leur richesse devint vite insupportable aux Grands du monde d’alors, et notamment les Rois de France. En 1307, ils sont à leur tout frapper d’hérésie par le pape Clément V. Ce fut le temps des buchers. Mais Philippe le Bel ne parvint pas à mettre la main sur la majeure partie de leur trésor.

Bertrand de Blanchefort fut grand maître du Temple vers 1360. Il disposait d’une place forte du côté de Rennes-le-Château.

L’abbé Saunières

A une journée de cheval de Montségur, se trouve Rennes-le-Château, place forte Wisigoth. Les Parfaits ont-il pensé à cacher le Trésor dans ce coin reculé de l’Aude ?

On connait aujourd’hui le mythe de l’abbé SAUNIERE, nommé à Rennes-le-Château à la fin du XIXème siècle, venu sans le sou, et qui entreprit des travaux pharaoniques, dont la construction d’une villa, sans que personne ne connaisse l’origine des financements.

La légende veut qu’il ait exhumé d’une colonne Wisigoth des documents et pourquoi pas, une partie du trésor… La piste semble s’arrêter là !

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

CATÉGORIE

Ancien testament, Histoire de France, Nouveau testament