Je suis favo­rable à la léga­li­sa­tion du canna­bis. C’est-à-dire que l’État reprenne tout en main. La prohi­bi­tion de canna­bis, c’est le moteur de la nouvelle mafia. D’un certains point de vue, c’est quand même embê­tant que ceux qui aiment fumer un joint financent le terro­riste à un degrés ou un autre. C’est chiant. On estime qu’il y a sept millions de personnes qui consomment.  Malek BOUTIH

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

CATÉGORIE

politique