Nous sommes dans les années trente, quelque part en Californie, tout près de la ville de Soledad. Dans la fraîcheur des rives d’un cours d’eau ombragé, deux amis s’accordent une nuit de repos. Lennie SMALL est une force de la nature, contrairement à ce que son nom indique, un brave homme que la nature n’a pas épargné : un peu benêt, il est sous la protection de Georges MILTON, un homme frêle mais qui a les pieds sur terre. Georges est  son ami . Ils errent de fermes en fermes à la recherche de petits boulots. Ils rêvent d’une exploitation bien à eux, d’un lopin de terre où ils couleraient des jours heureux. Lennie a une curieuse habitude : il attrape des souris et range leur cadavre encore chaud au fond de sa poche. Voilà qui énerve Georges qui passe son temps à le corriger. Si seulement il n’avait pas cette garde morale sur le pauvret, il serait libre ; il pourrait construire une famille. Mais il a promis à la vieille tante Clara de veiller sur Lennie. Alors…

J’ai lu pour vous Des souris et des  hommes de John Steinbeck

– Les types comme nous, ils n’ont pas de famille. Ils s’ font un peu d’argent, et puis ils le dépensent tout. Y a personne dans le monde pour se faire de la bile à leur sujet…
– Mais pas nous, s’écria Lennie tout heureux. Raconte comment c’est pour nous.
Georges resta un instant tranquille :
– Mais pas nous, dit-il.
– Parce que…
Parce que moi, j’ t’ai et…
– Et moi, j’ t’ai. On est là tous les deux à se faire de la bile l’un pour l’autre, voilà ! s’écria Lennie, triomphant. Des souris et des  hommes de John Steinbeck

Les deux amis se présentent au ranch du patron, un ours. mal léché. Slim, un cow-boy, les accueille. Lennie ne doit pas parler. Il devra laisser Georges parler à sa place. Sinon, ils ne décrocheront jamais ce Job. Il y a là Carlson, un colosse qui a un pistolet, Whit un jeune fermier et Crooks le palefrenier noir. Croocks est complètement de travers depuis qu’il a reçu un coup de sabot dans le dos. Il s’occupe surtout des chevaux et dort avec eux dans l’écurie parce que les autres trouvent qu’il sent mauvais.

Curley est le fils du patron, un bagarreur. Sa femme est superbe, provocante. C’est une ancienne actrice, dont la  belle chevelure ensorcelle le pauvre Lennie qui aime caresser les choses douces. Justement, la femme invite Lennie à toucher du bout des doigts sa fontaine rousse. Le pauvre ne se maîtrise plus, agité par un sang bouillonnant qui lui sature le cerveau. Un accident se produit et la femme meurt.

Résultat de recherche d'images pour "des souris et des hommes acteurs"

Des souris et des hommes – le film

– J’voulais rien que lui toucher sa robe à cette fille… J’voulais rien que la caresser comme si c’était une souris…

–  Comment foutre voulais-tu qu’elle sache que tu voulais rien que lui toucher sa robe ?

– Elle fait un bond en arrière et tu te cramponnes à elle comme si c’était une souris. Elle gueule, et puis il faut que nous restions cachés toute la journée dans un fossé d’irrigation avec un tas de types à nos trousses. Et puis après, il a fallu se faufiler dans le noir et quitter le pays. Et tout le temps quelque chose comme ça… tout le temps. Si seulement j’pouvais te foutre dans une cage avec un million de souris et te laisser t’amuser à ton aise.

Sa colère tomba brusquement. Par-dessus le feu, il regarda la figure angoissée de Lennie, puis, honteux, il baissa les yeux vers les flammes. Des souris et des  hommes de John Steinbeck

Furieux, Curley organise une battue pour retrouver le meurtrier. Les deux amis avaient fixé un rendez-vous en cas d’imprévu. Ils s’y retrouvent. Georges, pour ne pas que son ami soufre, lui tire une balle dans la nuque, avec le pistolet volé à Carlson. On achève bien les chevaux…

 

 

Publicités

Joindre la conversation 1 commentaire

  1. […] les petites-gens. Ces thèmes sont récurrents dans son œuvre, comme Les raisins de la colère ou Des souris et des hommes. Les héros sont souvent modestes, confrontés à la vie d’en-bas et les soubresauts […]

    J'aime

    Réponse

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

CATÉGORIE

Littérature