Résultat de recherche d'images pour "steinbeck à l'est d'eden"John Steinbeck aime la Californie où il est né et les petites-gens. Ces thèmes sont récurrents dans son œuvre, comme Les raisins de la colère ou Des souris et des hommes. Les héros sont souvent modestes, confrontés à la vie d’en-bas et les soubresauts difficiles de l’histoire, par exemple ceux de la  grande dépression de 29 (dans Les raisins de la colère).

A l’est d’Éden fait bien sûr penser au livre II de la Genèse, et plus précisément  à l’histoire de  Caïn et Abel, fils d’Adam et Eve. Caïn, jaloux de son frère, le tue. Il est chassé par Dieu, condamné à errer sur terre, sans protection. Il part alors vers Nod, à l’est d’Éden…  L’histoire de Caïn et Abel est l’histoire du Bien et du Mal : l’homme a été créé par Dieu mais conserve son libre-arbitre, cette faculté de choisir entre le Bien et le Mal. Caïn choisit le mal et en paye les conséquences. C’est un avertissement pour les pécheurs (et un moyen pratique pour l’Église pour contrôler les âmes avec la peur du châtiment).

La genèse : Caïn et Abel

L’Eternel dit à Caïn: Où est ton frère Abel? Il répondit: Je ne sais pas; suis-je le gardien de mon frère? Et Dieu dit: Qu’as-tu fait? La voix du sang de ton frère crie de la terre jusqu’à moi. Tu seras maudit de la terre qui a ouvert sa bouche pour recevoir de ta main le sang de ton frère. Quand tu cultiveras le sol, il ne te donnera plus sa richesse. Tu seras errant et vagabond sur la terre. Caïn dit à l’Eternel: Mon châtiment est trop grand pour être supporté. Voici, tu me chasses aujourd’hui de cette terre; je serai caché loin de ta face, je serai errant et vagabond sur la terre, et quiconque me trouvera me tuera. L’Eternel lui dit: Si quelqu’un tuait Caïn, Caïn serait vengé sept fois. Et l’Eternel mit un signe sur Caïn pour que quiconque le trouverait ne le tuât point. Puis, Caïn s’éloigna de la face de l’Eternel, et habita dans la terre de Nod, à l’orient d’Eden.

J’ai lu pour vous A l’est d’Eden de John Steinbeck

Dans A l‘Est d’Eden, on retrouve donc la Californie où s’est établi un couple d’émigrés irlandais : les Hamilton, Sam, un personnage attachant et Liza. La contraception n’étant pas encore de ce monde, notamment dans l’Amérique puritaine et pieuse de cette fin de XIXème siècle, la famille comprend également 4 fils et 5 filles !

On suit également la vie d’une seconde famille de fermiers, les Trask, dont le père a été mutilé pendant la guerre de sécession et qui a épousé, en seconde noce, la jeune Alice, avec qui il élève :

  • Adam son premier fils, doux et torturé, fruit de son premier mariage avec une suicidée (Abel);
  • et Charles, son second fils avec Alice, rude et violent (Caïn).

Les deux frères ne s’entendent pas. Adam est jaloux de son frère (la référence est claire). Adam doit quitter le foyer familial, à la dérive dans l’immensité américaine, échouant à la demande de son père dans l’armée en gagée dans les guerres indiennes, avant de se poser avec sa femme Cathy, un monstre froid (incarnant le mal, le serpent manipulateur du jardin d’Eden), en Californie, près de Salinas (où John Steinbeck est né). Ils cotoîent les Hamilton et ont deux fils, Aaron et Caleb, dont le chinois Lee s’occupe. Les jumeaux n’ont pas le temps de connaître leur mère qui les quitte dans la douleur, après avoir tiré sur son mari.

Bien plus tard, on retrouve la famille Trask en ville. Caleb et Aaron ont bien grandi. lls apprennent que leur mère n’est pas morte… Elle est devenue une prostituée.

Très jeune, Cathy apprit que la sexualité, avec ses souffrances, ses mélancolies, ses désires douloureux, ses jalousies, ses interdictions, est un des moteurs les plus troublants de l’être humain. Et les perturbations étaient d’autant plus grandes qu’à l’époque c’était un sujet inabordable et abordé. On cachait au plus profond de soi son petit enfer personnel tout en prétendant publiquement qu’il n’existait pas, et, si l’on était pris à y goûter, on était réduit à l’impuissance. A l’est d’Eden de John Steinbeck

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

CATÉGORIE

Littérature