A peine intronisé député, celui qui prône le dégagisme (mais qui était déjà Sénateur lorsque j’étais au collège) s’en prend aujourd’hui à Cédric VILLANI, médaille FIELDS (équivalent du prix Nobel) de mathématiques.

J’ai vu le matheux, là. Je vais lui expliquer ce qu’est un contrat de travail, il va tomber par terre, parce qu’il le sait pas. Il sait pas que la journée de 8 heures c’est 100 ans de lutte ! Le gars, il croit que ça a toujours été comme ça ! Jean-Luc Mélenchon.

Mélenchon n’aime pas les maths

Pour Mélenchon, il suffit d’être pauvre pour être honnête (D. Balavoine). En d’autres termes, il y a d’un côté les gens biens (ceux qui travaillent avec leurs mains) et les autres, les intellectuels suspects.

Passons sur le côté donneur de leçons méprisant de la citation. Pour Mélenchon, Cédric VILLANI est « très intellectuel », donc « très suspect ». Il ne sait rien (d’autres que les maths). Celui qui prône le rassemblement de la gauche (mais seulement derrière lui) va lui expliquer la vie que lui seul connaît… Pas de chance, Cédric VILLANI a dû gérer des contrats de travail :

Directeur de l’Institut Henri-Poincaré, j’en ai vu des contrats de travail… mais c’est toujours un plaisir de recevoir des cours particuliers ! Cédric VILLANI

Les intellectuels, voilà la menace !

La vision manichéenne du monde selon Mélenchon (d’un côté tous les bons et de l’autre tous les méchants) conduit à classer tout ce qui n’est pas « ouvrier » dans la catégorie des profiteurs, des exploiteurs,… Comme si Cédric VILLANI n’avait jamais fait d’études, trimer pour arriver où il en est arrivé. S’en prendre ainsi aux intellectuels fait immanquablement penser aux heures les plus tragiques des révolutions communistes, de l’Union Soviétique de Staline purgeant la société des têtes pensantes, des Khmers rouges génocidaires. Un instituteur était immanquablement suspect et devait ainsi être éliminé. Bien sûr JLM n’en est pas là. Mais tout de même. Quel mépris.

Le monde selon Mélenchon : l’élite, voilà l’ennemi !

La pensée de Mélenchon consiste à classer systématiquement les individus en fonction de leur classe sociale. Tout en bas de l’échelle sociale, vivent les vrais gens, honnêtes, humbles, solidaires, bienveillants, ceux qui se lèvent tôt et travaillent pour trois fois rien. En haut, sont agglutinés tous les méchants nantis, les élites malhonnêtes, menteurs, égoïstes : les journalistes (journaleux dans son vocabulaire), les politiques (sauf lui), les banquiers… Nous ne sommes plus des individus mais des travailleurs et nous devront être rangés selon notre classe. Si vous lisez ces lignes et que vous êtes à la tête d’une PME, une boulangerie par exemple, alors sachez que vous êtes un maudit profiteur. Comme le disait Marx :

Ce n’est pas la conscience des hommes qui déterminent leur existence, c’est au contraire leur existence sociale qui détermine leur conscience. Marx

Plus d’individu donc, seulement un peuple, une masse laborieuse. Il y en a qui ont essayé, ils ont eu des problèmes (Laspalès et Chevalier)

Celui qui ne connaît pas l’histoire est condamné à la revivre. Marx

Dans la même collection

 

Publicités

Joindre la conversation 8 commentaires

  1. […] Après Mélenchon n’aime pas les maths, les éditions des Chavonnes vous propose Mélenchon n’aime pas l’histoire, suite à sa brillante déclaration : […]

    J'aime

    Réponse

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

CATÉGORIE

actualité, politique