L’égoïsme est plus bénéfique que l’altruisme en société. Voilà qui, à première vue, paraît paradoxal : C’est pourtant la théorie défendue en 1776 par Adam Smith, économiste anglais à l’origine des thèses libérales dans An inquiry into the nature and the causes of the wealth of nations (La richesse des Nations).

Un exemple simple. Vous habitez un petit village où il y a deux boulangeries. La concurrence est féroce.  Le marché n’étant pas extensible à l’infini, chaque boulanger cherche à faire le meilleur pain au meilleur pour attirer la clientèle et ainsi gagner plus d’argent. Ce n’est pas par philanthropie qu’il soigne votre estomac mais clairement par appât égoïste du gain, par intérêt personnel. Tant que la concurrence est saine et équilibrée, le petit village dispose d’un pain de bonne qualité et au meilleur prix. L’égoïsme naturel du boulanger exige de sa part un travail de qualité pour le bénéfice de tous.

La cupidité de quelques-uns entretient le bien-être de tous les autres. Les Éditions des Chavonnes.

Ce petit raisonnement peut bien entendu être généralisé. Le village représente la société et le boulanger représente tous les secteurs concurrentiels. Selon Adam Smith, la libre concurrence est la condition sine qua none d’une société en bonne santé.

Une définition de la main invisible d’Adam Smith

Il s’agit bien entendu d’une métaphore pour décrire ce mécanisme naturel qui régit le marché et qui permet à tous de vivre mieux : la propension de chaque individu à soigner d’abord ses intérêts garantit le bonheur au plus grand nombre. L’intérêt particulier serait donc au service de l’intérêt général dans une grande harmonisation universelle des intérêts. Une transaction commerciale serait la plupart du temps gagnante-gagnante (pour le vendeur qui gagne de l’argent et pour le client qui achète le meilleur produit au meilleur prix). Merci donc la main invisible.

Il faut aussi que la concurrence soit libre pour que ça fonctionne. Toute intervention artificielle de l’État (par exemple) qui viendrait contrarier ce mécanisme (naturel) piloté par la fameuse main invisible serait contre-productif. Si vous proposez ainsi des APL, les propriétaires augmentent les loyers. Il faut alors encore augmenter les APL pour compenser le déficit des étudiants. Les impôts augmentent alors pour les financer… Dans ce schéma où l’Etat est intervenu, seul le propriétaire s’est enrichi. CQFD.

Ce n’est pas par la bienveillance du boucher, du marchand de bière et du boulanger, que nous attendons notre dîner, mais bien du soin qu’ils apportent à leurs intérêts. Nous ne nous adressons pas à leur humanité, mais à leur égoïsme ; et ce n’est jamais de leurs besoins que nous leur parlons, c’est toujours de leur avantage.

Adam Smith- La richesse des Nations.

Pour Adam Smith, l’Etat doit rester dans ses missions régaliennes. Toutes ses actions doivent conduire à favoriser le mécanisme en aidant « la main invisible« .  Il peut ainsi construire des routes, que chacun utilisera pour acheminer les matières premières et expédier ses produits finis. Il peut aussi assurer la fourniture d’énergie, développer un système de santé (si ça ne fausse pas la concurrence).

L’échange : élément fédérateur d’une société

Les échanges (commerciaux) rendent les individus interdépendants. Dès lors, ils ont besoin les uns des autres, d’un fournisseur, mais aussi d’une clientèle fidèle. L’échange fait sortir l’individu du cercle familial. Il l’ouvre sur le monde. Lorsque les Nations commercent, elles arrêtent de se faire la guerre. Voici une bonne justification de l’Union européenne. L’échange, c’est aussi la communication entre mes individus.

Lorsque deux États sont manifestement antagonistes, le dernier lein qui les unit est toujours commercial.

Dans la même collection

 

Publicités

Joindre la conversation 5 commentaires

  1. […] Comme souvent en économie, le terme a été traduit de l’anglais. Car nos amis outre-marins ont été depuis toujours les grands théoriciens (et défenseurs) des idées libérales, développées en premier lieu au XVIIIème siècle par Adam Smith. […]

    J'aime

    Réponse

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

CATÉGORIE

Economie, Philosophie