Un film de Pierre PELOT avec Jean-Pierre BACRI, Jacques VILLERET, Pauline LAFONT et Guy MARCHAND.

Il y a quelque chose de Sergio Leone dans cet été en pente douce, des routes écrasées de soleil, du vent sec qui souffle dans les broussailles, des villages déserts, un vieux garage rouillé où s’égare de rares touristes en sueur… Le temps s’écoule lentement au rythme lancinant de l’harmonica brûlant, lorsque soudain « la vieille » se fait renverser par un camion. Phane (Jean-Pierre BACRI) hérite de la maison, une vieille bâtisse cernée par les deux garages VOKE, deux rapaces qui reluquent depuis longtemps sur le bien… Phane a attrapé dans ses filets une bien belle fille, une pauvrette qu’il a soustrait des coups de son ancien voisin de palier, un beauf à la Cabu garni de rouflaquettes, fan de short Adidas, de vestes de survêtement et de posters de Stallone. Phane hérite aussi de son frère Mau (Jacques VILLERET) à qui « il manque des bouts dans la tête » parce qu’il a joué avec des grenades à main lorsqu’il était petit.

L’arrivée de cette Maryline fait jaser dans le village où tout se sait en moins d’une heure. Le cadet des VOKE (Guy Marchand) en crève de jalousie. Il parade avec son Alfa-Roméo qui hurle de la musique italienne dans l’espoir de voler la petite…

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

CATÉGORIE

cinéma