L’adaptation au cinéma du fameux roman d’Agatha Christie. Un film de (et avec) Kenneth Branagh (Hercule Poirot), Johnny Depp (Ratchett), Penélope Cruz (Greta Ohlsson), entre autres.

Nous sommes entre deux-guerres, à Jérusalem. Le mandat britannique sur la terre trois fois sainte garantit une paix relative entre les trois communautés. Mais une étincelle pourrait tout embraser. C’est dans ce contexte qu’on a volé de précieuses reliques au saint-Sépulcre, lieu supposé de la crucifixion. Trois suspects sont réunis par la police devant le mur des lamentions, dernier vestige du vieux Temple de Salomon :

un prêtre, un rabbin et un Imam. La foule nerveuse réclame justice. Hercule Poirot est là, tout endimanché, la moustache élégante. Le voleur aussi. Il ne résistera pas à la logique implacable du plus grand détective du monde…

Istanbul. Hercule Poirot prend un repos bien mérité dans l’ancienne Constantinople aujourd’hui ville musulmane. Il veut rentrer en Europe en empruntant l’Orient Express, un train légendaire qui emprunte une ligne vertigineuse à travers les alpes. Bien que le train soit complet, un vieil ami, par ailleurs directeur de la ligne, lui trouve une place dans un wagon de première classe. Hercule Poirot prend ses aises, heureux de ces moments de quiétude qui l’attendent. Les paysages sont grandioses, renversants. Au-dehors, la neige frappe les vitrages de la voiture de luxe. Les passagers sont bien au chauds. Ils profitent du luxe offert par la compagnie, et notamment de son chaleureux wagon restaurant.  C’est là Qu’Hercule Poirot fait la connaissance de Rachett, un drôle de type, un peu effrayant, qui fait le commerce des œuvres d’art.  Rachett a reconnu le célèbre détective et lui confie sa peur d’être assassiné. Il a reçu des lettres de menace, sans doute  des italiens à qui il a vendu des faux. Rachett aimerait bien louer les services d’Hercule Poirot. Mais même pour une fortune, Poirot ne travaillerait pas pour un malfrat. Il refuse. Le wagon est occupé par une vieille belle esseulée en quête d’amour, un professeur autrichien, un médecin américain, une jeune femme,… Tous les personnages so britsih de l’univers d’Agatha Christie.  Dans la nuit, une avalanche s’abat sur les rails, obligeant le convoi à s’arrêter dans le blizzard. Et c’est à ce moment-là que l’on retrouve dans un compartiment le corps inanimé de Rachett, poignardé de 12 coups de couteaux….

L’avis critique des édictions des Chavonnes

Un film plus que sympathique, encore plus savoureux si on ne connait pas la fin. Des images superbes, des personnages crédibles, notamment Keneth Branagh dans le costume d’Hercule Poirot, un brin moralisateur, parfois perdant ses illusions (dans la justice),  et Michèle Pfeiffer dans le rôle de la vieille rombière.

A voir absolument

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

CATÉGORIE

cinéma