On a lu pour vous Race et histoire de Claude Lévi-Straus

Sur notre site partenaire : la philosophie des quatre chemins

Claude Lévi-Strauss (1908 – 2009)

Race et histoire est le titre d’un texte rédigé par Claude Lévi-Strauss en 1952 pour l’UNESCO qui publie une série de brochures consacrées au problème du racisme. Par les éléments scientifiques qu’il développe, il constitue un texte fondateur de la pensée moderne sur le thème du racisme mais également une source de réflexion sur l’uniformisation des cultures dans le cadre de ce qui ne s’appelait pas encore la mondialisation.

Il est à mettre en lien avec

  • Race et culture de Claude Lévi-Strauss,
  • La défaite de la pensée d’Alain Finkielkraut

1- Race et culture – Les caractéristiques biologiques visibles des populations n’entretiennent aucun lien avec leurs particularités psychologiques, esthétiques, ou intellectuelles. On constate en effet que le nombre de cultures est bien supérieur à celui des races. Mais pour traiter définitivement la question, il faut expliquer l’avance prise par la civilisation occidentale qui conduit souvent à attribuer des aptitudes raciales supérieures à l’homme blanc.

2- Diversité des cultures – L’étude des différences et des articulations entre les cultures humaines se heurte à de grandes difficultés. Il convient d’abord d’en dresser l’inventaire, conscient que cette entreprise ne concernera qu’une petite minorité d’entre elles, la plupart n’ayant laissé aucune trace. Il faut ensuite définir la notion de culture différente voire de degré de différence en se fondant, non sur les apparences superficielles, mais sur la connaissance des interactions réciproques des sociétés étudiées. On constate alors que les cultures se forment par opposition et concurrence entre groupes mais aussi par division interne d’une société initiale devenue trop importante. Les cultures ne sont pas des données statiques mais résultent d’interactions permanentes.

3- L’ethnocentrisme – La diversité des cultures est toujours apparue aux hommes comme un scandale. L’humanité s’est longtemps arrêtée aux limites du village, de la tribu ou de l’empire, le reste du monde étant peuplés de barbares ou de sauvages. Ainsi, en voulant discriminer les cultures, on se livre au même exercice que ceux que l’ont rejette : le barbare est celui qui croit à la barbarie.

Convaincu depuis peu de l’unicité de l’humanité par les grandes religions et les principales philosophies, l’homme moderne s’est trouvé face à des peuples dont les pratiques lui apparurent scandaleuses. Pour sortir de l’impasse, il a opté pour un faux évolutionnisme : les peuples avanceraient sur un même chemin mais à un rythme différent. Cette transposition du darwinisme dans le domaine culturel et social est toutefois problématique. En effet, les êtres vivants sont unis par la procréation ce qui permet de conclure que certains fossiles correspondent à des stades d’évolution d’une même espèce ; mais un tel lien est absent du domaine culturel : rien ne prouve qu’un silex taillé soit l’ancêtre de la hache ou que telle institution ait évolué vers telle autre.

4- Cultures archaïques et cultures primitives – Le voyageur occidental est prompt à reconnaitre dans des cultures qui lui sont contemporaines, le passé de sa propre culture : l’âge de pierre, le moyen âge… Or, il s’agit encore de faux évolutionnisme qui consiste à assimiler un trait de notre civilisation à celui d’une civilisation dont nous ne connaissons presque rien. Aucune progression n’a pu être dégagée de l’étude des peintures rupestres ou des pierres taillées des sociétés préhistoriques. Ce faux évolutionnisme conduit à reconnaitre certains peuples comme adultes et riches d’une histoire alors que c’est le cas de tous les peuples. Il est tout au plus envisageable de distinguer des histoires faisant la synthèse des connaissances du passé et d’autres où les innovations ne s’ajoutent pas les unes aux autres.

La suite ici

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :