Le nationalisme corse

Le patriotisme, c’est l’amour de ses concitoyens. Le nationalisme, c’est la haine des autres. Il semble qu’en Corse, nous soyons dans le second cas. Le nationalisme corse a fustigé le discours d’Emmanuel Macron. Il a évoqué sa condescendance, son mépris. Mais qui méprise l’autre ? Le nationalisme corse rejette tout ce qui n’est pas corse, il haït tout ce qui est français. N’est-il pas méprisant avec notre république ?