Le patriotisme, c’est l’amour de ses concitoyens. Le nationalisme, c’est la haine des autres. Il semble qu’en Corse, nous soyons dans le second cas. Le nationalisme corse a fustigé le discours d’Emmanuel Macron. Il a évoqué sa condescendance, son mépris. Mais qui méprise l’autre ? Le nationalisme corse rejette tout ce qui n’est pas corse, il haït tout ce qui est français. N’est-il pas méprisant avec notre république ?

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

CATÉGORIE

actualité