Stop à la climatisation dans les habitations ! Rapport de l’agence internationale de l’énergie (AIE)

On peut signer tous les protocoles de Paris que l’on veut, imposer tous les quotas CO2 du monde à nos industriels, multiplier les plans Climat, se donner bonne conscience en achetant des ballons thermodynamiques ou une voiture électrique, la prolifération de la climatisation dans les habitations individuelles va tout écraser.

L’élévation des températures va accroître les besoins en climatisation, la consommation d’électricité (souvent d’origine fossile) et les émissions de gaz à effet de serre. Agence internationale de l’énergie (AIE).

Équiper sa maison en pièces climatisées revient, en termes de consommation électrique, à installer 20 réfrigérateurs ! Ce confort individuel pour ne pas dire « égoïste et inutile » multiplier par le nombre de projets dans le monde va se traduire par une consommation électrique exponentielle, assurée en grande partie par les énergies fossiles. Les émissions de CO2 ont de grandes heures devant elles ! Déjà 90 % des foyers individuels américains sont équipés provoquant un pic de consommation estival supérieur au pic hivernal… A Philadelphie, en aout 2011, 74% de la consommation électrique a été lié aux climatiseurs.  Mais ce n’est que le début : 3 milliards d’individus vivant dans les zones chaudes et humides de l’est asiatique lorgnent aujourd’hui devant cet air refroidi en conserve. D’ici 2050, les besoins supplémentaires en électricité de ces pays sera équivalent à la consommation des États-Unis et de l’Allemagne réunis : la climatisation représentera, au niveau mondial, 10% de la consommation électricité.

La naissance de l’agriculture au Néolithique avait sonné le glas de la période apaisée où l’homme, chasseur-cueilleur, vivait en harmonie avec la nature. La prolifération de la voiture individuelle et maintenant de la clim va sonner le glas de notre climat et à terme de l’humanité.Après tout, pourquoi pas. Comme l’aurait dit Yves PACCALET : bon débarras !

STOP à la CLIMATISATION !

EUROPE UN ce matin (Axel DE TARLE)

Avec la canicule, la climatisation va-t-elle se généraliser dans les habitations ?

Ce serait catastrophique pour la planète avertit l’Agence Internationale pour l’Energie ! Une clim consomme – tenez-vous bien – 25 à 50 fois plus d’électricité qu’un frigidaire ! Donc, imaginez votre salon, avec 50 frigidaires en fonctionnement. On voit bien la catastrophe arriver si la clim se généralise comme aux Etats-Unis. Aujourd’hui, aux Etats-Unis, 90 % des logements individuels sont équipées. En juillet 2011, par exemple, à Philadelphie, la clim a représenté jusqu’au 3/4 de la consommation d’électricité de la ville.  En France, on n’y est pas du tout : Moins de 4 % des habitations individuelles sont climatisées, mais, ça progresse depuis la canicule de 2003. Surtout, la clim devient la norme dans les bureaux, les magasins, les restaurants. Regardez, les voitures, elles ont toute la clim aujourd’hui, alors que ce n’était absolument pas le cas, dans notre enfance. Les habitudes changent très vite !

Et c’est ce qui inquiète l’Agence internationale pour l’énergie (qui redoute, notamment, une généralisation de la climatisation en Asie).

Le danger, ce n’est pas la France. Mais les pays chauds et peuplés comme la Chine, l’Inde,  l’Indonésie. On parle là de 3 milliards d’êtres humains, dix fois la population des Etats-Unis. En Inde, aujourd’hui, seules 5 % des habitations privées sont climatisées, en Indonésie 7 %. Mais, ça progresse, à grands pas. En Chine, les ventes de clim sont huit fois plus importantes qu’aux Etats-Unis. Aujourd’hui, au niveau mondial, la clim absorbe 10 % de la production d’électricité. L’Agence internationale estime que cette consommation va tripler d’ici 2050. En Inde, par exemple, la clim pourrait représenter, au pic de la chaleur, 45 % de la demande d’électricité, avec bien sûr des ravages en terme d’émission de C02. Sauf si l’électricité est produite à partir de panneaux solaires (et donc d’énergie propre) ! Effectivement, l’avantage c’est que la demande en climatisation est forte quand le soleil brille. Et donc, on peut s’appuyer sur lénergie solaire. Malheureusement estime l’Agence internationale, le pic de consommation est tellement aigu, qu’on aura forcément recours à des énergies fossiles pour alimenter le réseau. C’est vrai qu’on est dans un cercle vicieux : plus il fait chaud, plus on s’équipe, plus ça fait monter la température.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :