Les Grecs Philosophie

J’ai lu pour vous Timée de Platon

Bien avant Stephen Hawking et sa Brève Histoire du temps, il y eut Platon et son Timée. Il y développe, entre autres, (avec les mots de l’astronome Timée), sa théorie de la formation de l’Univers (le Cosmos en grec), c’est-à-dire sa cosmologie. Il convoque pour cela un Créateur (son fameux Démiurge bon et sans désir), dont l’objectif fut, semble-t-il, de créer un Univers à son image. Platon se distingue de la théorie chrétienne, puisqu’il suppose un « pré-existant », un chaos initial. Le monde chez Platon n’est pas créé ex-nihilo. Dans ce chaos initial, on trouve notamment, bien mélangé dans un sacré désordre, de la terre, du feu, de l’air et de l’eau. Il n’explique pas d’où viennent ces quatre substances, sans doute, dans son esprit, éternelles. Le Démiurge, mathématicien à ses heures, détermine les proportions idéales de chaque élément (cette idée est inspirée des Pythagoriciens qui ne concevait l’Univers qu’organisé autour des nombres entiers) et façonne la terre. Puis il forme une sphère, la forme géométrique parfaite et l’aplatit aux pôles (Platon avait vu juste !). Les Chrétiens oublieront Platon lorsqu’ils brûleront tous ceux qui concevront la terre autrement que sous la forme d’un disque plat.

Dieu, toujours, fait de la géométrie. Citation Platon Timée

Il met la terre au centre de l’Univers (géocentrisme) et la met en mouvement de rotation sur elle-même. Puis il fait tourner les sept corps célestes (lune, soleil et les 5 planètes connues alors) autour dans un plan bien défini. Ce modèle géocentrique polluera la science jusqu’à Copernic (XVIème siècle) !

Un aparté sur l’héliocentrisme dans la Grèce antique

Philolaos de Crotone (Vème siècle avant JC) fut le premier à oser affirmer que la terre n’était pas le point central de l’Univers, occupé, selon lui, par une sorte de « feu primordial » dont la lumière serait reflétée sur terre par le soleil. Platon forma des disciples dont Aristote et Héraclide du Pont : ce dernier (IVème siècle avant JC) fit un pas supplémentaire en  affirmant que Vénus et de Mercure tournaient autour du soleil. Il faut attendre Aristarque de Samos  (IVème siècle avant JC) pour placer le soleil au centre. Aristarque fut attaqué de toutes parts pour avoir briser le tabou platonicien et s’être ainsi rendu coupable du crime de lèse-majesté.

Selon Platon, les distances entre la terre et chacune des planètes sont également déterminées avec des nombres entiers.

Le temps platonicien

Le démiurge veut un monde pérenne. Il crée donc le temps. Annonçant Einstein et son principe de relativité, Platon n’hésite pas à lier le temps et l’espace. Le temps est à l’origine du mouvement, en particulier celui de l’Univers.

Le temps l’image mobile de l’immobile éternité. Citation Platon Timée

Platon avait déjà distingué (dans le mythe de la Caverne notamment) le monde sensible (accessible par nos sens) et le monde des idées (accessible par notre pensée). Il distingue maintenant ce qui vieillit et disparaît avec la mort de ce qui est est intemporel et qui relève du divin. Le monde des idées fait partie de cette seconde catégorie. L’homme enferme donc une parcelle de divin en lui : l’âme. Réciproquement, l’Univers est un animal doté d’intelligence et d’une âme (qui est placée au centre).

L’Âme du monde est le principe des mouvements ordonnés de l’univers. C’est la cause générale de la vie, et la vie se manifeste toujours par des mouvements régulièrement ordonnés vers une certaine fin. Citation Platon Timée

La hiérarchie des espèces

Le seul être immortel reste le créateur. Ce dernier s’est adjoint toutefois des demi-dieux (à moitié immortels) qui ont eux-même créé les 4 races mortelles :

  • les hommes ;
  • les oiseaux (les ailés) ;
  • Les poissons (la race aquatique ) ;
  • les animaux terrestres.

E l’homme dans tout ça ?

A mi-chemin entre Dieu et les animaux. Il dispose d’une fraction d’immortalité (son âme) et d’un corps voué à disparaître avec la mort.

LEDC

On retrouve dans le Timée pas mal d’idées qui seront recyclées par les Chrétiens. La notion de Dieu créateur concevant l’homme à son image, d’âme (partie noble de l’homme) immortelle, distinguée du corps mortel (partie ignoble). Bien sûr, Platon ne disposait que peu d’information pour construire sa cosmogonie et on lui pardonne donc sa vision simpliste de l’Univers.

geocentrisme
Géocentrisme aristotélicien
Publicités

(6 commentaires)

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s