actualité Littérature politique

J’ai lu pour vous Destin Français d’Éric Zemmour

Eric ZEMMOUR, on le sait, est un amoureux (excessif ?) de la France.  Il ne se cache pas d’être l’avocat infatigable d’une France « blanche et catholique ». Il rejoint le général de Gaulle qui, considérant la démographie galopante en Algérie, opposait aux tenants de la citoyenneté française pour tous les Algériens, le risque de devoir un jour rebaptiser sa ville natale « Collombey-les-deux-Mosquées ». Bref, Zemmour, nostalgique des grands personnages de l’Histoire de France, redoute la dilution de l’identité française dans un cosmopolitisme à outrance que favorisent l’ouverture des frontières et le fédéralisme européen. Il n’est pas très loin d’une Marine Le Pen ou d’un Dupont-Aignant.

J’ai lu pour vous Destin Français d’Éric Zemmour

Destin français nous permet de mieux connaitre Zemmour. En 68, il était fréquent de demander à son interlocuteur « D’où parles-tu camarade? » pour mieux comprendre son discours. Zemmour nous livre un peu de son histoire, nous fait partager les terrains vagues de son enfance du côté de Montreuil qu’il ne reconnait plus aujourd’hui.

Je ne reconnais pas les quartiers où j’ai passé mon enfance et ma jeunesse. Pourtant, les immeubles sont restés les mêmes, pour la plupart d’une laideur tranquille. Partout, que ce soit à Drancy ou à Montreuil, à Stains, ou encore dans le 18e arrondissement, le décor est demeuré identique. Ce sont les acteurs qui ont changé. Éric Zemmour

On comprend à quoi il fait référence : les odeurs irritantes, les mœurs dérangeantes, des habits qui jurent avec le paysage : bref, une population différente qui fait que la France n’est plus la France. Enfin la France de ses chères années 60. Des responsables ? Sans surprise l’immigration favorisée par la gauche naïve et  bienpensante droguée à l’universalisme qui cherché à ouvrir les portes d’une France accueillant toute la misère du monde au péril de son identité…

Qu’est-ce qui a unifié le pays ? D’abord l’Église, donc d’abord le christianisme, qui ont fait les rois. Et les rois ont fait la France, c’est-à-dire qu’ils ont créé une histoire de France. Et l’histoire de France a unifié des populations disparates. Eric Zemmour sur RTL.

Cette gauche a détruit les icônes de l’Histoire de France  en écrivant une « histoire officielle » servant sa cause. Zemmour s’empresse de les réhabiliter.

Catherine de Médicis (Reine de France entre 1547 et 1559 et Reine-mètre entre 1560 et 1563)

Associée aux guerres de religion opposant catholiques et protestants au XVIème siècle, elle reste dans l’histoire officielle responsable du massacre des Huguenots lors de la Saint-Barthélemy (1572). Mais pour Zemmour, Catherine de Médicis fut surtout la garante de l’unité nationale menacée par les protestants qui contestaient l’autorité du Roi. Zemmour dresse un, parallèle avec notre époque confrontée, elle-aussi, aux guerres de religions, les Musulmans ayant remplacé les Huguenots et menaçant l’unité nationale. Si on suit le raisonnement jusqu’au bout, Zemmour réclame une nouvelle Catherine de Médicis capable d’incarnée l’autorité de l’État en combattant tout ce qui la menace.

Robespierre

On connait tous l’homme de la Terreur, qui a poussé, en cette terrible année 1794, des milliers de Français, y compris ses amis tel Danton ou Desmoulins, sous le couperet de la guillautine de Samson. Le carnage n’a cessé qu’avec la mort de l’incorruptible, dont la tête roula à son tour dans le panier en osier. Zemmour retient le fondateur vigoureux de l’État-nation, « une République une et indivisible »,  et accuse les historiens officiels d’avoir tordu l’image du député d’Arras

Napoléon

La gauche bienpensante a fait de l’Empereur un épouvantail, un usurpateur, un confiscateur de pouvoir (suite au coup d’État du 18 brumaire), un ennemi de la paix, un faiseur de guerres de conquête au profit de sa seule gloire.  Zemmour voit plutôt dans la personne de Napoléon le sauveur de la Révolution. Sans Bonaparte, les troupes autrichiennes de Brunswick auraient franchi le Rhin et rétabli les Bourbons sur leur trône. Napoléon les a raccompagnés à Vienne et fait émerger des Républiques sœurs partout en Europe. Bref Napoléon est le véritable fondateur de la conscience européenne.

Pétain et De Gaulle

L’histoire officielle a partagé le monde entre les bons et les méchants. De Gaulle fut placé dans la première et Pétain dans la seconde. Sil es Allemands avaient gagné la guerre, nul doute que la logique aurait été inversée.

Pétain a sauvé les Juifs français ! Eric Zemmour sur France 2

Zemmour nous dit influencés par Robert O.Paxton (La France de Vichy) qui a donné une version de l’histoire et pas la bonne. Pour Zemmour, Pétain a fait le moins mauvais des choix qui s’offraient à lui. Selon Zemmour, en acceptant de donner les juifs étrangers, le Maréchal a sauvé les Juifs français….

L’avis

Attention, ce livre sent la poudre. Bien écrit, plein de références historiques et de parallèles avec notre époque, il doit être pris avec précaution.

 Je savais où je voulais vivre, avec qui je voulais vivre, et comment je voulais vivre. À mes yeux médusés d’enfant, le mot France brillait de tous les feux : histoire, littérature, politique, guerre, amour, tout était rassemblé et transfiguré par une même lumière sacrée, un même art de vivre mais aussi de mourir, une même grandeur, une même allure, même dans les pires turpitudes. La France coulait dans mes veines, emplissait l’air que je respirais ; Je n’imaginais pas être la dernière génération à grandir ainsi. Il ne faut pas se leurrer. Le travail de déconstruction opéré depuis quarante ans n’a laissé que des ruines. Il n’y a pas d’origine de la France, puisque la France n’existe pas, puisqu’il n’y a plus d’origine à rien. On veut défaire par l’histoire ce qui a été fait par l’Histoire : la France. L’Histoire est désormais détournée, occultée, ignorée, néantisée. L’Histoire de France est interdite. On préfère nous raconter l’histoire des Français ou l’histoire du monde. Tout sauf l’Histoire de France. Mais cette Histoire se poursuit malgré tout et malgré tous. Elle a des racines trop profondes pour être arrachées. Elle s’est répétée trop souvent pour ne pas se prolonger jusqu’à aujourd’hui. Les mêmes causes produisent les mêmes effets. Les mêmes lois s’imposent au-delà des générations. L’Histoire se venge.  Eric Zemmour

 

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s