actualité

J’ai écouté pour vous Frédéric LENOIR sur Europe UN

Frédéric LENOIR vient de publier Méditer à cœur ouvert, chez NiL Éditions. Mais ce n’est pas ce que j’ai retenu de son intervention lors de la Matinale d’Europe UN. Ce qui a suscité mon intérêt est son portait très lucide des Français, ces « Gaulois réfractaires au changement » :

On est un peuple plutôt heureux, mais le paradoxe c’est qu’on est malheureux collectivement. Individuellement, ça va plutôt bien, avec des moments difficiles bien sûr. Mais collectivement, on est l’un des peuples les plus pessimistes de la Terre. On se dit que tout va mal dans notre pays, alors qu’on est l’un des plus enviés, les plus visités, où il y a des lois sociales. Frédéric LENOIR.

Depuis Descartes, depuis l’école de Jules FERRY, les Français sont incités à ne rien prendre pour acquis, à développer l’esprit critique. Et c’est très bien ainsi. Plutôt une tête bien faite qu’un tête bien pleine disait Montaigne. Qui n’a pas planché sur son devoir de Français à la forme imposée : thèse, antithèse et synthèse ? Cette école s’oppose à l’école du par-cœur en vogue dans les théocraties qui a notamment pour objectif de prévenir toute contestation du pouvoir. Lorsque notre seule référence intellectuelle est un livre sacré, on n’a pas la capacité de comparer, d’évaluer et donc de critiquer.

Donc, depuis Descartes, le Français critique et polémique. Dernier épisode en date : la polémique sur Pétain : le Président a indiqué, lors de son déplacement, que Pétain fut un grand militaire (en 1914) mais qu’il a fait des choix funestes dans des périodes difficiles pour notre pays (en 1940). Tout est vrai dans ce qu’il a dit et pourtant… On polémique.

Il faut se focaliser sur les problèmes du présent pour construire un avenir meilleur au lieu de polémiquer en permanence sur le passé. Frédéric LENOIR.

Les sondages montrent que les Français se sentent en majorité plutôt heureux. Alors pour quelle raison ne sont-ils jamais contents lorsqu’ils sont dans un collectif (associations, syndicats,…?). Collectivement, Frédéric LENOIR constate que les Français sont les plus pessimistes du monde !  En France, on a la sécu que le monde nous envie, l’assurance chômage, les lois sociales des congés payés généraux,… mais, vu de l’extérieur, on a l’impression que rien ne va.

En France, on trouve toujours matière à polémiquer. C’est assez symptomatique de notre culture. On est un peuple critique, ça nous vient de Descartes et Voltaire. On voit plutôt ce qui va mal que ce qui va bien.  Frédéric LENOIR.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s