actualité Gilets jaunes

Une insurrection peut-elle être citoyenne ? Ou qu’est-ce que la citoyenneté ?

Jean-Luc Mélenchon appelle à longueurs d’ondes à l’insurrection citoyenne. Mais une insurrection peut-elle être citoyenne ? Voici un merveilleux oxymore !

Qu’est-ce que la citoyenneté ?

La déclaration des droits de l’homme et du citoyen de 1789 nous éclaire : elle définit en premier lieu ce qu’est la loi. Son article 6 (inspiré du Contrat social de Rousseau) précise que la loi est l’expression de la volonté (ou intérêt) générale, à l’exclusion de tout intérêt particulier.

Le citoyen est un être éminemment politique (qui appartient à la cité) qui exprime non pas son intérêt individuel mais l’intérêt général. Cet intérêt général ne se résume pas à la somme des volontés particulières mais la dépasse. Jean-Jacques ROUSSEAU


Si Rousseau insiste sur la liberté du citoyen, il en donne une définition restée célèbre :

La liberté est l’obéissance à la loi qu’on s’est prescrite.
Jean-Jacques ROUSSEAU

En d’autres termes, le citoyen concoure à la formation de la loi (notamment en élisant les députés) et doit ensuite s’y soumettre. Il dispose donc de droits (civiques, politiques et sociaux), mais également de devoirs comme le respect de la loi.

Bref, un insurrection ne peut être citoyenne puisqu’elle suppose de rentrer dans l’illégalité (au sens non-respect de la loi). Une insurrection est donc la négation de la citoyenneté. Voilà quelques éclaircissement utiles pour monsieur Mélenchon.


Publicités

(2 commentaires)

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s