Zineb El Rhazoui, la vraie féministe, c’est elle !

Zineb El Rhazoui, native de Casablanca, est passée par Charlie-Hebdo. Elle était au Maroc le jour du massacre fomenté par les frères Kouachi. Les balles des fusils automatiques n’ont toutefois pas eu raison de son courage. Elle dénonce à longueur d’antennes le machisme islamique qui conduit à l’asservissement des femmes et plus généralement l’islam qu’elle voit comme une religion qui contient en elle les germes du terrorismes. Elle a été condamnée à mort (fatwa) par les religieux et vit depuis sous protection policière. Parmi ces citations, LEDC en a retenu quelques-unes :

On va raconter à des radicalisés que l’islam est une religion de paix et d’amour et qu’il ne faut pas critiquer, qu’il ne faut pas dire du mal du Prophète. Comment voulez-vous déradicaliser comme ça ? Il faut confronter ces gens idéologiquement. Il faut leur dire ce que tu penses là c’est n’importe quoi.

Il faut que l’islam se soumette à la critique, qu’il se soumette à l’humour, qu’il se soumette aux lois de la République, qu’il se soumette au droit français.   L’islam doit se soumettre aux lois de la République, à l’humour, à la raison comme toutes les autres idéologies, toutes les autres religions, toutes les autres sectes. Il n’y a pas de raison que l’islam fasse exception. Et d’ailleurs cette campagne de haine dont je fais l’objet est pour moi la confirmation que je ne me trompe pas de combat et qu’il y a bien là un abcès qu’il faut crever. Zineb El Rhazoui

Zineb El Rhazoui est l’auteur de la lettre à un candidat au djihad, dont voici les premières lignes :

Avant ton grand départ, je voulais t’écrire comme on jette une bouteille à la mer, car je sais que tu ne lis pas. Je ne te connais pas, mais je sais beaucoup de choses sur toi. Je sais par exemple que tu n’es pas allé t’attabler ce matin avec ton Figaro Magazine sous le bras pour prendre ton café et saluer ceux de ton quartier. Tu me liras probablement en tapant djihad sur ton clavier, car c’est ainsi que tu procèdes. Ton moteur de recherche te proposera peut-être ma lettre parmi la longue liste de sites qui t’ont appris que le crime de masse était ton identité, que pour aimer ton Dieu, il fallait haïr les hommes.

La suite ici.

Publicités

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s