J'ai lu pour vous Chez les Yan de Lan Yan

L’histoire de la Chine au XXème siècle semble se confondre avec celle de la famille Yan, et notamment de la petite dernière Lan. Cette dernière nait dans une famille d’intellectuel, tiraillée, dans les années 20, entre le camp nationaliste (le Guomindang) de Chiang Kai-shek adopté par le grand-père Yan Baohang et le camp communiste de Mao, Zhou Enlai et Deng Xiaoping. Mao n’a pas encore entamé sa longue marche qui le conduira en 1935 à la tête du parti communiste chinois.

Yan Baohang rejoignit finalement la cause communiste et devint même un agent infiltré de Mao pendant la Seconde Guerre mondiale. Il serait celui qui aurait donné à Staline des informations cruciales sur Barbarossa, le plan d’invasion par Hitler de l’Union Soviétique. Staline n’en tint pas compte… Son fils reprit le flambeau et, grâce à sa connaissance du Russe, devint interprète et spectateur privilégié des discussions entre Mao et Staline.

La marche forcée vers le communiste provoqua l’une des plus grandes famines du 20ème siècle lors de l’épisode du tristement célèbre grand bon en avant (mai 1958). Deng Xiao Ping réintroduit alors un peu de libre échange (comme Lénine l’avait fait en 1921 pour les mêmes raisons avec la NEP) pour relâcher l’étreinte et l’économie repart. Mais son influence est contrée par Mao qui lance l’épisode encore plus terrible de la révolution culturelle (1966) qui provoqua la mort de plusieurs millions d’intellectuels.

Les sbires de Mao (les Gardes Rouges) sont chargés de nettoyer le pays et frappe à la porte de Lan alors qu’elle n’a que 9 ans. Le grand-père Yan Baohang, qui avait pourtant tant donné pour son pays, meurt en prison. Son fils (le père de Lan) suit le même chemin et sa mère (Wu Keliang) est envoyée dans un camp de rééducation.

Le communisme n’épargne plus personne, même pas ses fidèles. Personne n’est à l’abri des gardes rouges, même pas les vieux compagnons de lutte de Mao. La plupart des cadres passent un jour ou l’autre par la case prison où des procureurs autoproclamés tentent de leur arracher des aveux pour justifier leur condamnation à mort. Le pays meurt de faim, toutes les élites sont décimées. Ce n’est qu’à la mort du grand timonier que le pays commence à respirer. Sous l’influence de Deng Xia ping, il se convertit lentement à l’économie de marché et sort petit à petit de la misère.

Lan nous permet de voir le communisme de l’intérieur. Il nous permet surtout de constater l’aveuglement incroyable de nos intellectuels de gauche français (comme Sartre) qui décrivait alors un paradis sur terre.

Il est égaiement frappant de constater comment tous les pays qui ont adopté les thèses de Marx ont suivi à peu près le même chemin vers la dictature, la famine et la terreur : la France de Robespierre, la Russie de Lénine, le Cambodge de Pol-Pot, l’Indochine de Ho-Chi-Minh, Le cuba de fidel Castro, le Venezuela de Chavez…. Car imposer par la force le collectivisme contrevient à deux principes qui font l’espèce humaine :

  • le principe de l’intérêt personnel ;
  • le principe d’économie de l’énergie.

Dans un cadre collectif (Kolkhoze par exemple), la récompense de l’ouvrier ou du paysan est la même quel que soit son mérite. L’homme, dans un tel contexte, applique alors le second principe : moins j’en fais mieux je me porte. Le cadre collectif devient petit à petit un chef d’œuvre inefficacité, de rendements pitoyables. La famine n’est pas loin. Pour remettre les hommes au travail dans ce cadre collectif (et les empêcher de travailler pour leur propre compte), la solution unique devient la répression. Les hommes sont contraints par la force à entrer dans ce schéma imposé qui, par essence, produit de la misère.

Dès que Lénine en 1921 ou Deng-Xia-Ping ont injecté une petite dose de libre échange dans leur système, la famine a disparu. Mais Staline d’un côté et Mao de l’autre ont préféré l’idéologie au bonhuer et donc la mort à la prospérité…

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s