J’ai écouté Penser l’islam de Michel ONFRAY

Généalogie de l’Islam : un paradis à l’ombre de l’épée

Michel ONFRAY se fonde sur les textes de l’Islam qui ne sont pas discutés : le Coran, les Hadiths (les dires du Prophète) et la Sîra (biographie du Prophète écrite au IXème siècle). Dans son excellente présentation, Michel ONFRAY décrit les différentes religions comme « des sectes qui ont réussi ». La conversion au IVème siècle de l’empire romain par Constantin pour des raisons politiques est l’évènement qui a fait passer le christianisme du statut de secte à celui de religion. Contrairement aux textes chrétiens qui seront discutés plusieurs siècles, notamment à l’occasion des Conciles, le Coran a été structuré en une vingtaine d’années. L’Islam arrive au moment (VIème siècle) du christianisme triomphant et entre rapidement en opposition frontale.

Filiation avec les textes du judaïsmes et chrétiens

On retrouve dans le Coran, les personnages de la Bible (ancien et nouveau testament, tels Abraham, Moise, Jésus, Marie… ainsi que des évènements similaires : l’apparition de la lumière, l’annonciation, la visitation, la multiplication des pains (des dates dans le Coran), les guérisons miraculeuses.

Contrairement au judaïsme, qui se recroqueville sur ses propres enfants, ne cherche pas à conquérir le monde ou à convertir, l’Islam, comme le christianisme, vise à l’universalité.

Le Coran dénonce le polythéisme du christianisme (la sainte Trinité) et se pose comme la seule religion monothéiste. Il a vocation à lutter contre tous les paganismes (les religions des autres).

un Mahomet essentiellement guerrier

Les premières années de l’Islam sont marquées par la guerre. Mahomet est la, plupart du temps, sur un champ de bataille. La conversion se fait par la force. « L’islam fait couler le sang ». Le titre de la conférence de Michel ONFRAY (un paradis à l’ombre de l’épée) est extraite du texte coranique. Michel ONFRAY cite plusieurs sourates qui indiquent que « tuer sur ordre de Dieu donne accès aux portes du paradis ».


Ô gens, ne souhaitez pas la rencontre de l’ennemi et demandez plutôt à Dieu la paix; mais, si vous le rencontrez, montrez de l’endurance et sachez que le Paradis est à l’ombre des sabres. Ô mon Seigneur! Toi qui as révélé le Livre Saint, qui as fait courir les nuages au ciel, qui as mis les Coalisés en déroute, mets l’ennemi en déroute et apporte-nous la victoire sur eux ! Sahih Muslim, Chapitre : Jihad, 3276.

Lecture allégorique

Michel ONFRAY s’interroge sur la nécessité dune lecture allégorique du Coran : de nombreux miracles sont décrits (déplacement d’un arbre, guérison d’un aveugle, voyage sur un cheval ailé). Michel ONFRAY propose de lire ses passages comme des métaphores plutôt que des faits réels. Par exemple, le voyage sur le cheval ailé est une façon de dire que La Mecque est liée à Jérusalem.