J’ai lu pour vous le programme de Valérie PECRESSE (LR)

Coincée entre En Marche (sur sa gauche) qui propose un programme social-libéral et et Eric ZEMOUR (sur sa droite) qui insiste sur les questions identitaires, il est difficile pour Valérie PECRESSE de se démarquer. Son élection, lors de la primaire LR, n’est clairement pas une bonne nouvelle pour En Marche. Elle laisse de la place en revanche à Reconquête de ZEMMOUR sur l’échiquier politique.

Les Républicains, au travers de sa personne, affichent cette fois-ci sans complexe leur appartenance à la droite républicaine.

Sur le plan économique, le programme donne la part belle à la valeur  » travail  » et au mérite. La dignité doit se faire par le travail et ce dernier doit être plus rémunérateur que l’inactivité. C’est donc l’antithèse de Martine AUBRY. Dans son viseur, on trouve donc la fin des 35 heures, la retraite à 65 ans, la dégressivité des allocations chômage, mais aussi une hase généralisée et importante (10%) des salaires (< 3000 €). Les hausses de pension sont aussi au programme avec la possibilité de cumuler retraite et travail.

Sur le plan sociétal, Valérie PECRESSE souhaite modifier la constitution pour permettre une régulation de l’immigration (quotas, durcissement du regroupement familial, prestations sociales encadrées (cinq ans de résidence régulière)… Les fonctionnaires devront faire un serment de laïcité, le taux de logement sociaux sera limité par quartier (30%).

La sécurité des Français passe par le maintien en rétention des radicalisés, l’augmentation des budgets de la police, de la gendarmerie, de la justice. Des places de prisons supplémentaires seront ouvertes. Le programme vise à faire en sorte que la faute soit réellement punie, que les peines soient réellement exécutées. La majorité pénale abaissée à 16 ans. C’est clairement la fin de l’angélisme qui caractérisa la gauche depuis des années, transformant les délinquants en victimes (de la société).

Valérie PECRESSE n’oublie pas l’environnement. La lutte contre le changement climatique passe par le nucléaire (6 EPR), des taxes carbone aux frontières de l’Europe, la fin des véhicules thermiques en 2050, mais aussi l’interdiction d’éoliennes dans certaines parties du territoire.

Concernant l’éducation, le programme semble ambitieux après les années de laxisme qui ont conduit à la dégringolades des petits Français dans les classements de l’OCDE.

Sur le plan social, Valérie PECRESSE semble inspirée par Lionel JOSPIN puisqu’elle propose l’augmentation des allocations familiales, le recrutement de 25 000 soignants (tout en supprimant 100 000 fonctionnaires)…

Bref, Valérie PECRESSE ratisse sur ses bordures extérieurs en prenant le risque de marcher sur les platebandes d’Emmanuel MACRON (sur la valeur travail) et d’Eric ZEMMOUR (sur la question identitaire).

Un commentaire sur “J’ai lu pour vous le programme de Valérie PECRESSE (LR)

  1. On te sent sous le charme. Son programme part du constat que tout va mal mais qu’avec elle tout ira mieux. Pas très original. On a du mal à y croire encore après Sarkozy et Macron qui devaient tout changer. Je ne suis pas sûr non plus que son programme économique soit très différent de celui de LREM ni très novateur. Par ailleurs, quelle est son attitude vis à vis du poison woke ? On ne sait pas. En tout cas elle a changé d’avis sur la PMA pour toutes (opportunisme, ou réflexion intense et exprit ouvert ?) Elle ne déboulonnera sûrement pas les statues de Napoléon mais laissera-t-elle la théorie du genre continuer à s’insinuer dans les écoles pour détruire la notion de famille et que les enfants deviennent tous gender fluid ?
    Je remarque aussi que tous les candidats veulent mettre leur dada dans la constitution. Melanchon c’est le changement de genre, elle c’est la regulation de l’immigration. Tous oublient que la constitution n’a pour vocation que de définir le fonctionnement des institutions. Y introduire des choix politiques est contre nature voire dangereux.