J’ai lu pour vous Éléments de base sur l’énergie au XXIe siècle de Jean-Marc JANCOVICI sur la Philosophie des quatre chemins

L’intégralité de l’article ici (la Philosophie des quatre chemins).

Éléments de base sur l’énergie au XXIe siècle – Partie I.1 : du Big Bang à nos jours – L’énergie, notions de base et ordres de grandeur – Cours de Jean-Marc JANCOVICI 2019 Mines Paris Tech.

Partie I-1 – Notions de base et ordres de grandeur

Qu’est-ce que l’énergie ?

L’énergie représente 5% du PIB mondial, mais ces 5% sont indispensables aux 95% restants.

Sur le plan qualitatif, l’énergie correspond à la capacité à modifier et à maîtriser son environnement. On peut aussi la définir comme une grandeur physique qui quantifie le changement d’état d’un système. Il peut s’agir de sa température, sa vitesse, sa forme, sa composition chimique, sa position dans un champ magnétique, électrique ou gravitationnel…

Actuellement, nous vivons dans un monde d’abondance énergétique croissante non d’économie d’énergie.

L’énergie, ses lois et leurs conséquences

L’énergie répond à des lois immuables. La première loi cardinale est le premier principe de la thermodynamique ou la loi de conservation de l’énergie. Elle contraint les hommes à extraire de l’environnement une énergie qui existe déjà avant de s’en servir.

Une énergie qui se trouve dans l’environnement s’appelle une énergie primaire. L’énergie finale est l’énergie qui passe dans le compteur du consommateur. Entre les deux se trouve le système énergétique. Par exemple, l’hydrogène n’étant présente sur terre qu’à l’état lié, notamment dans la molécule d’eau. Elle n’est pas une énergie primaire. Son utilisation nécessite d’électrolyser de l’eau grâce à une autre énergie.

La seule énergie que les hommes peuvent convertir directement est la nourriture grâce à leur corps. Ils ont ensuite utilisé d’autres convertisseurs : les animaux de trait, les moulins à vent et à eau.

Il y a trois siècles environ, l’énergie était intégralement renouvelable, dans un monde où : 

  • la population totale était d’un demi-milliard d’habitants,
  • l’espérance de vie était de 30 ans,
  • les 2/3 de la population était aux champs.

Les étapes de la transition énergétique

Il y a 500 000 ans, les hommes n’utilisaient que leur énergie corporelle. Dans l’Antiquité, ils ont domestiqué les énergies renouvelables que sont le vent, le soleil, la force motrice de l’eau, la traction animale, parfois certaines énergies fossiles. Enfin, l’ère moderne correspond à la généralisation de la domestication des énergies fossiles et à un changement d’ordre de grandeur de la consommation énergétique mondiale.

De nouveaux convertisseurs ont été inventés il y a environ deux siècles : les machines en métal alimentées par des combustibles fossiles. Elles occupent depuis une place centrale dans nos vies.

Des gestes anodins de notre vie, tels qu’enfiler un vêtement, mobilise : 

  • des machines agricoles pour cultiver et récolter le coton ou le lin, l’industrie pétrolière pour fabriquer les fibres synthétiques,
  • des machines qui tissent les fibres,
  • des machines qui teignent le tissu,
  • des machines qui transportent les produits du lieu de fabrication à celui de consommation.

De tels inventaires peuvent être dressés lorsqu’on se lave les dents où que l’on utilise son téléphone portable.

Toutes les machines sans exception utilisent de l’énergie. Un monde sans énergie serait un monde sans transports, sans banques, sans hôpitaux, sans réseaux de communication, un monde dans lequel on mourrait de faim et où l’on s’entretuerait.

La suite ici.