J’ai vu pour vous Don’t look up sur Netflix

Un film qui touche le but qu’il s’est assigné. Montrer le caractère désinvolte de l’humanité devant une catastrophe annoncée. Si le thème n’est pas clairement annoncé, il s’agit bien entendu d’une parabole de notre attitude face changement climatique et les catastrophes qu’il annonce.

On a tous vu, dans une matinale télévisée, un scientifique coincé entre une chronique People et des conseils beauté, rarement spécialiste de la sphère médiatique, qui fait ce qu’il peut pour faire passer le message, alerter la population, convaincre de l’imminence du point de non-retour. Après avoir pris un air faussement inquiet, les deux présentateurs le remercie et enchaine sur le mariage surprise de Nabila ou d’une autre Bimbo du PAF. Que se passe-t-il alors dans la tête du scientifique ? C’est ce que nous décrit Don’t look up avec Leonardo Di Caprio dans le rôle du scientifique, épaulé brillamment par sa jeune doctorante, Jennifer Lawrence qui tente d’alerter le monde sur l’impact imminente d’une énorme comète qui va éradiquer toute vie sur terre. Le conditionnel est exclu dans cet affirmatif mathématique !

Ils pensaient que la tâche serait aisée, qu’il suffirait, aidée par leur XANAX, de dire simplement la vérité pour que se mette en place, naturellement, une machine de guerre pour sauver la terre. Ils rencontrent au mieux de l’écoute indulgente, de l’indifférence et au pire des railleries. On leur reproche de gâcher la vie de leurs concitoyens avec leurs visions apocalyptiques de l’avenir. « Les gens ont besoin de bonnes nouvelles » leur répond la présidente des États-Unis campée admirablement par Meril Streep. Et puis, on est à mi-mandat et son équipe de campagne suggère d’attendre et d’aviser…

Un mouvement conspirationniste se met en place dont le mot d’ordre est : Don’t look up ! Traduire : ne lisez pas la littérature scientifique qui parle de catastrophe climatique et continuez à consommer. La santé de la bourse est en effet en jeu et quoi de plus importants que les cours de la bourse ?

Il y a ceux qui n’y croient pas (la comète est une fiction faite pour nous manipuler), ceux qui ont autre chose à faire, ceux qui refusent de renoncer à leur passe-temps favori, ceux qui pensent que la technologie va nous sauver (une espèce de Tim Cook convainc la présidente que l’exploitation des minerais enfermés dans la comète serait une chance exceptionnelle) et enfin ceux qui regardent les choses en face, qui deviennent de plus en plus fatalistes devant l’inaction des pouvoirs publics…

Bref tout y est, le déni, le rejet de l’évidence scientifique, le mur politique qui ne jure que par le court terme (les prochaines élections), les scientifiques qui ne parviennent pas à faire passer le message, la population plus intéressée par les âneries du Web, les animateurs de matinale (dont une super Kate Blanchet) qui ne jurent que par la courbe de l’audimat, deux guignoles crétins et ambitieux à la fois.

A voir absolument.