Chronologie du fascisme italien de Mussolini 29 juillet 1984 : naissance de Mussolini à Verano di Costa 1894 : Mussolini est renvoyé de l’école primaire pour violence envers un camarade 1898 : nouvel incident du même type à l’école secondaire 1901 : Mussolini devient enseignant 1902 : Inquiété pour ses activités au sein de la […]

Reconstituer l’empire romain. Tel est le mirage après lequel court Mussolini. L’Abyssinie, chrétienne, dont l’empereur ou Négus (Haïlé Sélassié 1er) descend(rait) directement de la Reine de Saba semble libre de droit (contrairement au reste de l’Afrique partagée entre Français et Anglais)  et aussi une cible la plus facile, l’armée du Négus n’étant équipée que de […]

La mort du Duce a moins passionné les foules et les historiens que celle du Führer. Pourtant, Pierre MILZA nous livre un récit passionnant où flotte l’ombre d’un personnage inattendu : Winston CHURCHILL.Image


Sur le même sujet


En septembre 1945, c’est-à-dire quelques mois après le lynchage par la foule du Duce à Milan, un certain colonel WARDEN passe des vacances près du lac de Côme. Ce colonel est en fait le premier ministre britannique Winston CHURCHILL. Certes, il a besoin d’un repos bien mérité après avoir tenu tête à Hitler quasiment seul.

Lire la suite

Bien que Mussolini mit en place, à partir de 1920, une dictature sans équivoque, la Monarchie constitutionnelle italienne  survécut  à cette page sombre de l’histoire de la péninsule.

Victor Emanuel III, (à d.) Adolf Hitler (au c.) et Benito Mussolini (à g.) à Rome en 1941.

1941 : Hitler et Victor-Emmanuel

Lire la suite

L’une des plus spectaculaires réalisations de Mussolini fut sans doute les accords de Latran en 1929 engageant l’État italien et le Vatican, que le Duce qualifia lui-même de « triomphe mémorable! ».

Afficher l'image d'origine

Les accords le LATRAN  – 1929

La création d’un état italien entre 1859 et 1870 avait en effet provoqué une crise majeure dans les états papales. Lire la suite

Hitler et MUSSOLINI

Il est frappant de constater l’étrange similarité entre les parcours des cousins  du Nationalisme de l’entre deux-guerres, les jumeaux du totalitarisme, pionniers dans l’art de la manipulation des foules, que furent HITLER et MUSSOLINI.

Afficher l'image d'origine

Hitler et Mussolini

Tous deux débutèrent leur carrière à l’extrême gauche de l’échiquier politique (Parti des Travailleurs Allemands (DAP) pour Hitler et Parti Socialiste à tendance anarchiste pour Mussolini), pour achever leur quête d’absolu mortifère à l’extrême droite, en empruntant les mêmes chemins tortueux, usant de la faiblesse des démocraties parlementaires en place.

Lire la suite