Tout a commencé avec les anciennes philosophies : les Épicuriens pensaient que l’homme vit dans le seul but de maximiser ses plaisirs. Épicure, lui même, plaidait pour une théorie du comportement humain motivé par la seule recherche du plaisir. Chez les Épicuriens, l’homme se croit capable d’altruisme : il peut en effet aider les personnes […]

Star Wars - Star Wars, La saga décryptée

Voici l’ouvrage le plus original que les Éditions des Chavonnes ont eu l’occasion de lire (et elles en ont lus beaucoup). L’ouvrage de Gilles Vervisch est tout particulièrement indiqué aux amateurs de la saga de LUCAS. Ils en découvriront enfin sa face cachée et comprendront de quoi est fait  son côté obscur… Lire la suite

L’essentiel du bouddhisme

Religion ou philosophie ?  Un peu les deux. On trouve dans le bouddhisme des éléments métaphysiques, comme le cycle des renaissances, mais aussi des règles de vie dont l’objectif est le bonheur, la joie, la suppression de la souffrance. On identifie des similarités avec certaines sagesses européennes comme :

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Lire la suite

dalai-lama_07.jpg

Mathieu Ricard et la Dalaï Lama

Mathieu RICARD est un être singulier. Docteur en science biologique, il est aussi moine bouddhiste (depuis 1979) et porte-parole pour la France du Dalaï-lama. Avec ses nombreux ouvrages, il a essayé de vulgariser la pensée bouddhiste, la projeter dans notre monde contemporain et donner quelques règles pour améliorer nos vies de citadins stressés. Lire la suite

A l’ombre d’un grand mot« Culture » désigne la vie avec la pensée, mais aussi, plus largement, ce qui va des coutumes quotidiennes aux grandes créations de l’esprit. Cet essai est consacré au triomphe de cette seconde acception.

Lire la suite

L’antisémite

1- L’antisémitisme, qui consiste à rendre les Juifs responsables des malheurs d’une société, ne peut-être qualifié d’opinion. Il émane d’un a priori, d’une passion, consistant à traiter les Juifs comme des éléments étrangers inassimilables.256

Lire la suite

Sur le même sujet Marx et la fin du capitalisme J’ai lu pour vous Du contrat social de Jean-Jacques ROUSSEAU J’ai lu pour vous L’ANCIEN REGIME ET LA REVOLUTION d’Alexis de Tocqueville Résumé – Les règles de la méthode sociologique – Émile Durkheim Préface de la première édition de 1895 L’ouvrage vise à établir une […]

La pression qu’exerce notre société sur l’environnement laisse entrevoir deux issues :

  • soit les technologies d’ajustement permettront à l’humanité de poursuivre sur sa lancée moyennant une certaine modération ;
  • soit elle connaîtra une catastrophe dont l’ampleur et la durée défient l’imagination.DSC_0011.JPG Lire la suite
arendt.jpg

Arendt

Cette œuvre semble répondre à Mein Kampf, tant les thèmes abordés (colonialismes, pangermanisme, État-nation, capitalisme, racisme,…) se rejoignent. Hannah Arendt les utilise pour expliquer comment le totalitarisme a naître en Europe. Lire la suite

Karl POPPER est un Viennois, né en 1902, qui se réfugiera à Londres pour échapper au nazisme montant.

Il est surtout connu pour sa théorie des sciences, développée notamment dan son principal ouvrage est « Conjectures et Réfutations » publié en 1963. Lire la suite

Afficher l'image d'origine

L’étranger de Camus

J’ai lu pour vous L’ETRANGER d’Albert CAMUS (1947)

L’étranger, que l’on ne connaît que par son nom (MEURSAULT), est un algérois moyen, menant une vie moyenne d’employé de bureau, ennuyeuse, dans un quartier quelconque de la capitale algérienne, écrasée par la blancheur du soleil.

Il semble subir sa vie, une vie qu’il n’a pas choisie, une vie sans relief, sans émotion, presque mécanique.

Le décès de sa mère ne provoque chez lui que des désordres d’ordre matériel : comment va-t-il annoncer son absence à son patron ?


Lire la suite

Afficher l'image d'origine

Camus

La Peste, roman d’Albert CAMUS, fut publié en 1947, deux ans près la fin de la guerre. C’est la chronique d’une épidémie qui s’abattit dans les années 40, sur la ville d’Oran, dans l’Algérie encore française.

Des rats morts ramassés par dizaines puis, par centaines, annoncent le pire à venir pour le Docteur Bernard RIEUX, narrateur et personnage principal du roman.

Les autorités, constatant que les cadavres humains succèdent bien vite aux rongeurs morts, décident de boucler la ville.

La peste, quand elle est brune, est une métaphore des régimes totalitaires en général et du régime nazi en particulier.

Lire la suite

Dans cette œuvre clairvoyante, le vicomte de Tocqueville prend l’histoire à rebrousse-poils en montrant comment la révolution de 1789, loin d’être une rupture, s’inscrit dans la continuité de l’ancien régime féodal.

tocqueville

Tocqueville