Adam Smith et la main invisible

Adam Smith et la main invisible

L'égoïsme est plus bénéfique que l'altruisme en société. Voilà qui, à première vue, paraît paradoxal : C'est pourtant la théorie défendue en 1776 par Adam Smith, économiste anglais à l'origine des thèses libérales dans An inquiry into the nature and the causes of the wealth of nations (La richesse des Nations). Un exemple simple pour [...]

Smith, Bentham et Mill – l’utilitarisme anglo-saxon

Smith, Bentham et Mill – l’utilitarisme anglo-saxon

La philosophie des quatre chemins Jeremy Bentham expose la pensée utilitariste en 1789 dans son ouvrage Introduction aux principes de la morale et de la législation. Constatant que chacun cherche à augmenter son bonheur et à diminuer sa souffrance, il y prône une morale visant à maximiser l’utilité, c’est-à-dire toute chose produisant du bonheur ou [...]

Adam SMITH en dix lignes (pour François Fillon)

Adam SMITH en dix lignes (pour François Fillon)

L'intérêt gouverne les actions humaines Adam SMITH, comme tout bon écossais qui se respecte, a théorisé l'économie. L’invariant qui gouvernerait les hommes, dicterait toutes ses actions porterait donc un nom : l'intérêt. Il fut en cela le digne héritier de La Roche-Foucauld : L'intérêt parle toutes sortes de langues et joue toutes sortes de personnages, [...]

Adam SMITH le père de l’économie moderne

Adam SMITH le père de l’économie moderne

Avant Adam Smith. Au XVIème siècle, chacun pensait que la richesse d’une nation dépendait de la quantité d’argent qu’elle enfermait dans ses coffres. Lire aussi : Adam Smith et la main invisible C’est ce qu'on appelait le mercantilisme. En France, Colbert (1619-1683) mit en œuvre ce grand principe à grande échelle en subventionnant les exportations, [...]