Afficher l'image d'origine

Renaud – le nouvel Album

Le nouvel album de Renaud

Fan depuis toujours, je ne pouvais pas laisser passer le nouvel album de l’anarcho-soixanthuito-chanteur qui, une fois n’est pas coutume, a enfin décide d’embrasser un flic.

Pour les plus jeunes d’entre-nous, il convient de rappeler les paroles du formidable Hexagone:

  • La France est un pays de flics,
  • à chaque coin de rue y’en a cent,
  • pour faire régner l’ordre public,
  • ils assassinent impunément.

Avis critique sur le nouvel album

Lire la suite

Publicités

Lorsque l’intérêt général est manifestement attaqué par des personnes publiques, le petit-père Combes accuse.

Les pilotes d’Air France et le SNPL

Le (trop) puissant syndicat des pilotes de ligne (le SNPL) refuse de renoncer à ses immenses avantages (privilèges) acquis au nom de la justice sociale (sic). Un effort de leur part est indispensable pour que la compagnie rejoigne des coûts d’exploitation supportables. Quels sont les chiffres :  » Un commandant de bord chez Air France, ou encore son homologue chez Transavia, la filiale à bas coûts, touchent par exemple 110 000 à 120 000 euros bruts par an. Un commandant de bord en fin de carrière, sur A380 par exemple, le navire amiral de la compagnie Air France, émarge à environ 200 000 euros bruts par an. » Les autres salariés, qui ont de leur côté accepté d’immenses sacrifices, fustigent l’attitude de ces « nantis » qui met en péril l’avenir de la société.

Lire la suite

Un grand patron Extrait d'un article du Monde Vivement critiqué après les révélations sur ses conditions de départ de la direction générale d’Alcatel-Lucent dans Le Journal du dimanche du 30 août, Michel Combes se défend. Dans une interview donnée aux Echos, le patron de l’équipementier télécoms franco-américain depuis avril 2013 revient sur son bilan à […]

helvètes.jpgComment peut-on tolérer la Suisse, État-voyou qui met à la disposition de tous les truands de la terre, trafiquants d’armes, de drogues, mais aussi des honnêtes contribuables (qui rêvent de banques idéales) soucieux de mettre quelques économies de côté, surtout si elles échappent au fisc. Je reviendrai sur ces faux-gentils du showbiz un peu plus loin.

Lire la suite

Dans le contexte tristement habituel des conflits israélo-arabes, les pluies de roquettes du HAMAS s’abattent sur les crânes innocents des civils israéliens, en représailles aux missiles de Tsahal dont l’objectif est de faire taire ces maudites batteries, mais qui s’abattent en fait sur les crânes innocents de civils Palestiniens…   Une histoire, vielle de 1500 […]

Photo 083On entend souvent « L’Europe c’est la paix », comme s’il s’agissait d’une évidence qui ne devait souffrir d’aucune contestation. Nos élites avancent cet argument comme étant un fait indiscutable

Lire la suite

Sur le même sujet Marx et la fin du capitalisme J’ai lu pour vous Du contrat social de Jean-Jacques ROUSSEAU J’ai lu pour vous L’ANCIEN REGIME ET LA REVOLUTION d’Alexis de Tocqueville Résumé – Les règles de la méthode sociologique – Émile Durkheim Préface de la première édition de 1895 L’ouvrage vise à établir une […]

Afficher l'image d'origine

Louis Ferdinand Céline

Une lecture surprenante, un style novateur, VOYAGE AU BOUT DE LA NUIT déconcerte le lecteur non-avisé. Soit on aime, soit on déteste, c’est tout l’un ou tout l’autre. Je suis de la première catégorie.

Voyage au bout de la nuit de Louis-Ferdinand Céline.

Quelques mots sur l’auteur

Louis-Ferdinand Céline (de son vrai nom Louis-Ferdinand DESTOUCHES ; Céline était, semble-t-il, le prénom de sa grand-mère). Il fut un enfant programmé pour la guerre : il né en 1894. La défaite de 1870 (SEDAN) contre les Prussiens était alors dans tous les esprits. Les Français attendaient la revanche.  Céline fut fin prêt en 1914 pour participer à la grande boucherie. Blessé, décoré de la croix de guerre, il fut réformé en 1915.

Afficher l'image d'origine

Voyage au bout de la nuit par Tardi

Lire la suite

Bien qu’écrit dans une Italie Moyenâgeuse et à l’usage d’un monarque, le Prince de Machiavel pourrait tout à fait constituer le parfait manuel de survie en politique pour la France d’aujourd’hui. Son chapitre XVIII notamment décrit, dans des termes à peine caricaturaux, l’attitude qu’adoptent nos gouvernants dans le seul but de se maintenir au pouvoir.

Lire la suite

Qui s’intéresse à l’histoire, sait que « les affaires » pavent son chemin tortueux.

Lire la suite

Zoé SHEPARD. Voilà un auteur (je n’aime pas « une auteure ») qui n’a pas froid aux yeux.

Lire la suite

La presse écrite, on le sait, va mourir (voir l'article : le déclin de la presse écrite). Les derniers lecteurs assidus de quotidiens vieillissent. Bientôt, ils ne seront plus. Internet, tel un OMAR électronique, les a "tuer". Le darwinisme économique Le darwinisme est aussi à l’œuvre dans le monde économique en général et dans la […]

dieudonnéFaut-il choisir entre DIEUDONNE et la liberté d’expression ? Rappelons pour commencer l’article pertinent de la déclaration de 1789 :

Article XI La libre communication des pensées et des opinions est un des droits les plus précieux de l’Homme : tout Citoyen peut donc parler, écrire, imprimer librement, sauf à répondre de l’abus de cette liberté, dans les cas déterminés par la Loi. DÉCLARATION DES DROITS DE L’HOMME ET DU CITOYEN DE 1789 Lire la suite

cabu2Extrait du blog : le déclin de la presse écrite

La presse écrite reste un média majeur, touchant l’ensemble de la population mondiale : c’est la source d’information principale, quasi-quotidienne, portant sur l’actualité proche et lointaine, de centaines de millions d’individus.

Lire la suite

« Une chose n’est pas juste parce qu’elle est loi, mais elle est loi parce qu’elle est juste ». 1748 – De l’esprit des lois de MONTESQUIEU est publié à Genève sans nom d’auteur Nous sommes dans la France de Louis XV, une France centralisée autour d’un pouvoir monarchique qui a laissé, depuis longtemps, la gestion […]

L'abus de pouvoir et la démocratie A l'occasion de l'attitude manifestement abusive (pour être poli) d'un fonctionnaire de police envers une personne handicapée (cliquer sur ce lien pour vois la vidéo postée sur Youtube), le petit-père Combes rappelle quelques principes sur l'abus de pouvoir et les conséquences de son usage incontrôlé : Un abus de […]

L'intérêt général Les benêts rouges, pardon, les bonnets rouges, les chauffeurs de taxi, les éleveurs de chevaux, les infirmières, les profs de prépa, c’est à qui saura le mieux tirer à soi la couverture financière de l’État, le mieux drainer les derniers subsides de la Nation pour protéger son « avantage acquis », son "régime […]

le bleu est une couleur chaude.jpg

Le bleu est une couleur chaude

Encore bouleversé par le film d’Abdellatif Kechiche (La vie d’Adèle), je suis resté, de longues minutes, scotché devant l’affiche du film, placardée sur les murs du VICTORIA. Des cheveux bleus, l’adolescence, deux regards complices tournés vers le même horizon, la joie de vivre, tout y était. Et même plus…

En caractères minuscules, juste sous le nom des actrices, une mention discrète à une BD inconnue avait été glissée. Si je me souviens bien, elle disait à peu près ceci : « Adaptation libre de l’ouvrage de Julie MAROH : Le bleu est une couleur chaude ». Pourquoi une telle discrétion ? Pourquoi Kechiche n’en avait-il pas parlé à Cannes ? Le lendemain, j’achetais la BD.

Lire la suite

la vie dadele.jpg

Trois heures ! Je me suis d’abord dit que ça allait être très long. Trop long. Un film de fille, en quelque sorte. J’en avais tellement entendu parler que je me sentais à l’abri des surprises. Et puis la lumière s’est éteinte autour de mes amis curistes aux cheveux grisonnant et aux genoux en plastique (j’ai vu ce film au VICTORIA d’Aix-les-Bains)…

Lire la suite

Avant Adam Smith. Au XVIème siècle, chacun pensait que la richesse d’une nation dépendait de la quantité d’argent qu’elle enfermait dans ses coffres. C’est ce que l’on appelait le mercantilisme. En France, Colbert (1619-1683) mit en œuvre ce grand principe à grande échelle en subventionnant les exportations, en taxant les importations et en normalisant les […]

François LENGLET a le mérite d’énoncer crument ses idées sans s’embrasser des circonvolutions habituelles du « politiquement correct ».

Lire la suite

Jacques SAPIR s’interroge, tout au long de son ouvrage, sur la pertinence de la zone Euro.

Lire la suite